A lire aussi

15-01-2018 16:14

Boire du café peut protéger les cellules de la rétine

La consommation de deux à trois tasses de café par jour protège les cellules de la rétine, selon…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le vignoble doukkali et les câpres de Safi dotés du label «I.G» au SIAM 2014. La région est aussi réputée pour son cumin, ses figues, sa menthe maachi, son citron de Mhiwla et ses truffes.

La région de Doukkala-Abda offre un éventail de produits de terroirs ancrés dans son histoire. La fragilité du système cultural en zones d'agriculture pluviale (Bour) a poussé la population rurale au niveau de ces zones à chercher des alternatives pour leur subsistance. Ce qui a permis à de petits producteurs de se différencier sur le marché par la spécificité de leurs produits. «Toutefois, la qualité de ces produits devient incontournable compte tenu des exigences du marché et du consommateur». Une étude de diagnostic a été réalisée par la Direction régionale de l'agriculture (DRA) de Doukkala-Abda pour l'identification des principaux produits de terroir au niveau régional, ce qui a permis de recenser une liste très variée de produits de notoriété internationale. La région est connue par les câpres, par les truffes de Safi et par son huile d'argan, par le raisin Doukkali aussi, par le cumin de Sidi Chiker (province de Youssoufia) et par des produits purement locaux (figues Ouled Frej, figues kahhouli, vignoble mouissi, menthe maachi, citron de Mhiwla, persil Ouled Jerrar, le chevreau de l'arganier, divers miels, etc). Ces produits représentent souvent la source de revenu principale des petits agriculteurs. Il est à souligner que les câpres de Safi et le raisin Doukkali ont été valorisés au SIAM 2014. En effet, ces deux produits ont bénéficié du label «I.G», qui veut dire indication géographique. Dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert, la DRA a mis en œuvre une politique propre aux terroirs, à leurs produits et à la population concernée. «Cette stratégie constitue un levier important pour le développement de ces zones avec un apport financier conséquent de l'État, dans l'objectif de lutter contre la pauvreté et limiter l'exode rural», explique Abderrahman Naili, directeur de la DRA de Doukkala-Abda.

Pilier II, Maroc Vert
Il s'avère que le cépage doukkali est cultivé sur une superficie de 12.750 ha avec près de 10.000 agriculteurs et avec une production de l'ordre de 38.000 tonnes. La DRA a lancé le projet de sauvegarde et d'amélioration de la productivité du vignoble doukkali. Ce projet d'un investissement de 57 MDH permet l'organisation de la profession grâce à la création de 15 coopératives, d'un GIE et de la valorisation de la production. Pour sa part, le figuier, notamment Kahouli et Mtioui, s'étend sur une superficie de 1.900 ha pour une production de l'ordre de 6.800 tonnes avec 3.500 agriculteurs. Le projet de la DRA et l'amélioration des anciens vergers ont pour but d'augmenter la superficie dédiée au figuier sur 2.500 ha et de valoriser la production par la création de 6 organisations professionnelles avec des investissements estimés à 39 MDH. Il existe d'autres activités importantes que sont la culture des câpres, laquelle s'étend actuellement sur une superficie de 4.700 ha pour une production de 10.000 t et concerne 2.500 agriculteurs. L'objectif est l'extension des superficies de câpriers par la plantation de 5.000 ha en améliorant les techniques culturales. Le projet estimé à 58 MDH prévoit la construction et l'équipement de 3 centres de collecte, la mise en place de 2 unités de valorisation et la création de 9 coopératives ainsi que d'une association provinciale. La région de Doukkala-Abda est aussi connue par la production du cactus Akouri. Le projet (22 MDH) vise la plantation de 2.000 ha pour 2.600 agriculteurs avec dans l'objectif la réalisation et l'équipement d'unités d'emballage et d'extraction des huiles (trois unités d'emballage et une unité de transformation). Le cumin n'est pas en reste, il est actuellement cutlivé sur 600 ha pour 60 tonnes, avec comme projet 900 ha supplémentaires et la mise en place d'une unité de conditionnement pour un peu plus de 15 MDH. Il y a d'autres produits du terroir à citer dans la région de Doukkala-Abda, la menthe Maachi, qui permet une marge brute de 16.000 DH/ha avec 4 à 5 coupes par an, ainsi que les truffes sur 5.500 ha avec une production de 550 tonnes, dont 90% sont destinés à l'export, ce qui permet un chiffre d'affaires de l'ordre de 33 MDH. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages