Imprimer
Affichages : 677

«La confusion au sein du gouvernement et les différends entre les courants au sein de la majorité pourraient aboutir à un nouveau blocage au gouvernement», prévient le Parti de l’Istiqlal dans un communiqué de son comité exécutif. Ces différents seraient «un moyen d'échapper à la reddition des comptes». Le parti dirigé par Nizar Baraka s’inquiète des «conséquences sur la vie politique ainsi que l’activité sociale et économique». Cette sortie intervient alors que le PJD et le RNI se déchirent sur la gestion du dossier de la fiscalité des commerçants.