Imprimer
Affichages : 871

Les résultats préliminaires au titre de l’année 2018 font ressortir une hausse des importations (+40,6 MMDH) plus importante que celle des exportations (+25,4 MMDH), ce qui se traduit par une hausse du déficit commercial de 15,2 MMDH, selon les données de l’Office des changes. Après un accroissement de 6,7% en 2017, les importations augmentent de 9,3% en 2018 (478,7 MMDH contre 438,1 MMDH). Cette évolution s’explique principalement par l’augmentation de la facture énergétique (+12,8 MMDH, soit l’équivalent de 31,5% de la hausse totale des importations).