A lire aussi

14-01-2019 14:29

Marché financier. Des perspectives mitigées pour 2019

Après avoir bouclé l’année 2018 sur une perte de plus de 8%, les professionnels de la place se…
Rejoignez nous sur :
Dernière minute

Le Conseil national du parti de l’Istiqlal n’a pas apaisé la tension autour des structures du parti depuis le dernier congrès et l’élection de Nizar Baraka. Ce dernier se voit museler par le courant du Sahara mené par Hamdi Ould Rachid qui, après avoir dominé le comité exécutif, met la main sur le Conseil national. Du coup, Ould Rachid «chasse» les derniers éléments du courant de Chabat avec à leur tête El Kihel mais renforce la solitude de Baraka. Ce dernier qui ne s’exprime que devant les membres de son parti, évite la presse, ce qui exacerbe les fuites et les rumeurs autour du parti.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages