A lire aussi

16-05-2018 09:14

«Fake promesses» !

Image par défaut
Le mouvement de boycott est riche en enseignements. On peut en tirer chaque jour et en débattre.…
Rejoignez nous sur :
Dernière minute

Les habitants de cette ville du sud-est continuent de souffrir pour avoir l’accès à l’eau potable. «Nous payons 300 DH par semaine pour acheter de l’eau buvable à des vendeurs d’eau», témoignent plusieurs habitants de la ville, rencontrés par Les Inspirations ÉCO à Zagora. L’eau du robinet continue à être salinisée et «imbuvable» décrivent ces habitants. Pour rappel, Zagora a connu cet été une crise d’accès à l’eau et des protestations des habitants. La gestion désastreuse de cette crise avait abouti au limogeage du gouverneur de la province.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages