A lire aussi

19-02-2017 10:32

La DIDH et Edisoft remportent le Prix du stand le plus accessible aux PESH au SIEL 2017

La Délégation interministérielle aux droits de l'Homme (DIDH) et la maison d'édition Edisoft ont…
Rejoignez nous sur :
Dernière minute

Après l’arrêt de l’activité de la pêche  par des marins-pêcheurs appartenant au segment côtier-sardinier, depuis la semaine dernière, dans les provinces du Sud, l’industrie de poisson prépare sa riposte en organisant une réunion, ce jeudi, à Laâyoune entre la Fédération des industries de transformation et de valorisation des produits de la pêche (FENIP), l'Association industrielle des produits de la mer de Oued Eddahab (AIPMOD) et d’autres entités associatives. En effet, bien que le syndicat professionnel des armateurs à la pêche industrielle d’Agadir a avancé que les causes de cette grève sont essentiellement liées à la carence de la main-d’œuvre et l’augmentation du coût de production, mais au fond, c’est la révision des prix des pélagiques destinés aux unités industrielles de poissons (augmentation à hauteur de 60 centimes par kilo) qui a motivé cette grève suite à la réduction des quotas de pêche de 3.000 à 2.000 tonnes par bateau aux ports de Lâayoune et Boujdour. Du côté des industriels de la pêche, le syndicat prend en otage l’industrie de pêche dans les provinces du Sud et sa compétitivité à l’international puisqu'il veut compenser le manque de gain (réduction de quotas) par la révision des prix.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO