A lire aussi

18-01-2018 15:41

IA, IoT, blockchain : Les technologies qui seront incontournables en 2018

Quelles seront les tendances technologiques en 2018 ? Kicklox, la plateforme d’ingénierie…
Rejoignez nous sur :
Dernière minute

La situation des porteuses marocaines interpellent les eurodéputés   ! En effet, les élus européens ont enregistrés une série de questions au Parlement communautaire afin que la Commission européenne se prononce sur les mesures à même de garantir la sécurité et la dignité à ces femmes, durant l’exercice de leur périlleuse besogne! Au cours de l’année écoulée, les tragédies se suivaient et, malheureusement, se ressemblaient à Bab Sebta. Au total, six pertes humaines sont à déplorer durant les dix derniers mois seulement. Marina Abiol (IU) et Miguel Urban (Podemos), les auteurs de cette initiative, ont déjà porté la voix de ces femmes marocaines au sein de l’hémicycle européen. «Combien de femmes devraient-elles encore mourir, écrasées, pour qu’une solution soit trouvée à cette dramatique situation, qui ne respecte pas le plus basique des droits humains», s’est indigné, exaspéré, le député de Podemos.

Le procès des 54 personnes, poursuivies dans le cadre des événements d’Al Hoceima et jugées devant la Cour d’appel de Casablanca, passe à la vitesse supérieure. La cour a décidé de tenir trois séances par semaine. Les audiences se tiendront les mercredi, jeudi et vendredi prochains «pour accélérer le traitement du dossier», explique la cour.

Selon la Banque africaine de développement (BAD), la croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 3,1%, contre 4,1% en 2017. Les prévisions livrées dans son rapport annuel, «Perspectives économiques en Afrique», notent que la croissance marocaine sera davantage portée par le secteur agricole. Dans son rapport, l’institution financière panafricaine estime également que «les stratégies sectorielles lancées par le Maroc à la fin des années 2000 pour transformer son économie et renforcer sa résilience produisent des résultats». La Banque note également que le développement du secteur automobile «commence à faire des émules dans d’autres secteurs, tels que les énergies renouvelables».

La chambre des représentants devrait donner son feu vert définitif au projet de loi 103-14 relatif à la création de l’agence nationale de la sécurité routière lundu 22 janvier, après la 2e lecture opérée par les conseillers. La version finale de la nouvelle loi composée de 19 articles, prévoit deux réunions annuelles pour l’agence, la première avant le 30 juin et la seconde avant le 30 novembre en vue d’approuver les programmes et le budget prévisionnel. Pour la composition du conseil d’administration et en plus des représentants de l’État, deux représentants des syndicats des salariés, un représentant du secteur des assurances, et un dernier membre qui représente les professionnels du transport devront siéger au sein du conseil. Des taxes parafiscales seront affectées à l’agence projetée en vue de lui assurer une régularité du financement, sans oublier que tout le personnel du CNPAC (Comité national de prévention des accidents de la circulation) sera affecté à la nouvelle agence.

Le Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique tient sa 13e session ordinaire les 18 et 19 janvier. L’ordre du jour de cette session contient la signature de la convention d’échange de données, d’informations et de documents entre le Conseil, le ministère de l’Éducation Nationale, le ministère des Habous et des affaires islamiques et l’Agence nationale de lutte contre lanalphabétisme. Pour la séance des délibérations, la session devra permettre l’examen du projet de contribution du Conseil à la réflexion sur le modèle de développement de notre pays, ainsi que le projet de rapport du Conseil sur «La promotion des métiers de l’éducation, de la formation, de la recherche et de la gestion». Les membres de cette instance devront aussi valider la présentation du projet de rapport national sur les résultats du programme TIMSS 2015, élaboré par l’Instance Nationale d’Évaluation et un débat autour de quelques orientations proposées pour l’amélioration du fonctionnement du Conseil.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO