A lire aussi

22-01-2020 16:47

Le Maroc intéressé par 400 millions d'euros d'armes "Made in France"

400 millions d'euros, c'est la valeur de contrats d'armement décrochés par la France auprès du…
Rejoignez nous sur :
Culture

Top Event Production présente ce soir au Mégarama-Casablanca la pièce «Brigade financière». Au menu, un duel d’intelligence et d’humour entre un patron et une commissaire de la brigade financière.

Une brigade financière qui s’intéresse aux comptes d’un grand patron. Un agent qui fait montre d’un excès de zèle. Des affrontements verbaux, un duel d’intelligence entre privilèges et justice. Une garde à vue et une menace de privation de liberté…Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait fortuite. Pourtant, les scandales financiers qui se multiplient actuellement font les choux gras des médias et alimentent les conversations de salons. Ce sujet est la trame de la comédie «Brigade financière» qui sera présentée ce soir au Mégarama de Casablanca. Elle sera jouée par Nathalie Mann, qui se met dans la peau d’une commissaire élégante mais implacable, et l’auteur de la pièce Hugues Leforestier, qui interprète le rôle d’un PDG bourgeois. Durant près de 1h30, le public pourra apprécier la force du texte et le jeu des comédiens qui ont déjà joué ensemble d’autres pièces, notamment la pièce à succès «Le projet Poutine».

Sur le ton de la dérision et de l’humour, les protagonistes jouent au chat et à la souris. Coriace, la commissaire cherchera à faire plier ce patron qui estime être victime d’un acharnement. Les joutes verbales sont délicieuses et l’on assiste à un duel d’intelligence entre deux mondes, celui des nantis et celui des moins gâtés par la vie. On est en plein théâtre du réel, avec ce sujet plus que jamais d’actualité. Là, on ne parle pas d’amour ou de problèmes de couples mais on s’aventure dans les sables mouvants de l’argent et de la justice. La pièce soulève de nombreuses questions sur la fraude fiscale, l’abus de bien social, le pouvoir d’achat, le pouvoir de la justice… Saluée par la critique en France, cette comédie promet d’être inoubliable. Il reste encore quelques places à partir de 200 DH. «Brigade financière» est présentée par la société d’animation culturelle qui, depuis 2010, propose le «meilleur du théâtre parisien» dans le cadre du cycle «Les Théâtrales». 


Hugues Leforestier
Comédien et auteur

«La vie réelle est un décor formidable»

Avec «Brigade financière», on est en plein théâtre du réel, un genre que vous affectionnez particulièrement. Pourquoi ?
Hughes Leforestier: Ce que j’apprécie dans le théâtre du réel, c’est que l’on ne dit pas seulement les choses mais on pousse les gens à se poser des questions. «Brigade financière», pièce écrite il y a 10 ans, est toujours d’actualité. Récemment, nous avons été invités à la jouer à la Maison du Barreau de Paris devant 350 avocats. Elle est tellement d’actualité qu’ils pensaient qu’elle venait d’être écrite.

Est-ce que l’on rit beaucoup dans cette pièce ?
Cela dépend complètement des publics. Certains s’amusent beaucoup, d’autres un peu moins. Ce qui est intéressant, c’est de réunir deux univers qui ne se parlent jamais, celui d’un grand patron et celui d’une commissaire financière. Cela parle aussi de notre quotidien avec des mondes qui s’affrontent. D’un côté, on a un patron qui peut s’offrir une superbe maison secondaire dans laquelle il passe seulement 15 jours par an, et de l’autre des gens qui se saignent aux quatre veines pour payer leur maison, sur 25 ans. On est dans l’affrontement entre un homme et une femme qui ne cèdent pas et qui défendent très bien leur monde.

Au vu de vos choix artistiques, on sent que vous êtes un comédien très engagé…
Je le suis autant que vous. Je suis tellement fasciné par ce qui est réel. Je me dis que si l’on peut changer les choses en aidant à les voir différemment, c’est bien. La vie réelle est un décor formidable.

Est-ce la première fois que vous jouez devant le public marocain ?
Je connais bien Casablanca, mais c’est la première fois que je joue dans votre ville.

Y a-t-il une préparation spéciale selon les publics et les contextes culturels ?
Non pas vraiment. D’abord, quand on va jouer quelque part, c’est qu’on en a vraiment envie. Et nous sommes ravis de venir jouer à Casablanca, avec Nathalie Mann qui est une excellente comédienne.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages