A lire aussi

11-11-2019 13:11

Open national des échecs : Les résultats complets

La 6ème édition de l'Open national des échecs, tenue ce weekend à El Jadida a été remportée par…
Rejoignez nous sur :
Culture

L’artiste peintre et plasticienne Ilham Laraki Omari présente son œuvre «7“Temps» jusqu’au 13 octobre à l’occasion du Salon d’automne de Paris.

Pour sa 116e édition, le Salon d’automne propose, du jeudi 10 au dimanche 13 octobre, une importante programmation culturelle composée de conférences, débats, musiques, défilés de mode et performances. L’artiste marocaine Ilham Laraki Omari y participe pour la septième année consécutive. Un chiffre qu’elle affectionne particulièrement.

«C’est un chiffre incontournable dans l’essentiel de ce qui nous entoure, à commencer par nous-mêmes pour le retrouver dans ce qui nous semble loin et parfois imperceptible, les 7 organes vitaux, le septuor de continents sur la planète, les 7 notes de musique, la liste est longue pour ce chiffre particulier qui me tient à cœur», confie l’artiste.

Elle a donc braqué son projecteur sur le «7» dans son œuvre intitulée «7“Temps» sélectionnée par le jury du salon. «Ilham Laraki Omari se penche sur le thème du «Temps», on retrouve dans ses œuvres récentes des installations à même la toile à citer, des mécanismes mobiles d’aiguille qui tourne dans le sens inverse de celles d’une d’une montre, des fils tissés en rotation qui renvoient au mouvement, à l’insaisissable, des engrenages mis dans des compositions souvent cinétiques, des coupes transversales de tronc de bois dont les sillons racontent l’âge, la vie et le vécu, du cuivre tatoué, un ensemble d’éléments qu’elle met en scène sur toile peinte à l’huile et empreinte d’une lumière mystique que l’artiste affectionne depuis ses débuts», précise le commissaire de l’exposition. L’Œuvre «7“Temps» est une œuvre de 2 m de largeur, peinture à l’huile sur toile et installations sculptés, ensemble d’éléments qui se complètent et suggèrent un dialogue, une réflexion et des questionnements, une lecture propre à chacun. «Le temps, je ne saurais en parler qu’à travers mes œuvres; au moment où il faut placer des mots pour le cerner, il n’y est plus», continue la plasticienne qui revient à un salon connu depuis le début du XXe siècle.

Le Salon d’automne continue d’offrir un nouveau regard sur la création de son temps, représentée notamment à travers la diversité des media, mais également par sa composante internationale très forte, 40% des artistes exposants venant du monde entier. «Ce salon d’art historique, doté d’une renommée internationale, acteur et témoin essentiel de l’émergence des plus importants mouvements artistiques du 20e siècle: Fauvisme, Surréalisme, Cubisme, Art abstrait, Nouvelle Figuration... s’impose comme le rendez-vous incontournable des artistes d’aujourd’hui, issus des cinq continents».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages