A lire aussi

19-11-2019 13:31

Voici les 11 joueurs de Halilhodžić pour affronter le Burundi

Résultat de recherche d'images pour "vahid halilhodžić frmf"
Le sélectionneur national, Vahid Halilhodžić, a dévoilé la liste des onze joueurs convoqués pour…
Rejoignez nous sur :
Culture

Aujourd’hui, l’hippodrome de Casablanca accueille Symphonyat, un orchestre philharmonique de 40 musiciens venus du monde entier pour faire revivre les plus belles mélodies de notre royaume, portées par les voix des Marocains juifs et musulmans Neta El Kayam, Mohammed Lasri, Nabyla Maan et Sana­­ Marahati.

Ce jeudi promet d’être mémorable, à l’hippodrome de Casablanca. Dirigé par Tom Cohen, un des plus grands chefs d’orchestre de sa génération, un orchestre philharmonique de 40 musiciens revisite le patrimoine marocain le temps d’un concert. Des chansons revisitées par des chanteurs d’exception: la chanteuse populaire marocaine de confession juive Neta El Kayam, connue pour sa reprise de «Hak a mama» de Zahra El Fassia, Mohammed Lasri, grand maître de musique arabe, et les rossignols de la musique andalouse moderne et plus traditionnelle Nabyla Maan et Sanaa Marahati. Un concert exceptionnel baptisé «Symphonyat» et proposé par l’association AVEMPACE.

«La richesse du patrimoine culturel et musical marocain étant le fruit de plusieurs siècles d’histoire faite d’échange et de partage, les musiciens de Symphonyat sont décidés à faire de cette production, prévue le 5 septembre 2019, une incarnation musicale retentissante des valeurs qui les animent», précise Karim Taissir, président de l’association, dans un communiqué de presse.

Le projet est né du rêve de deux passionnés de musique. L’un est un mélomane, amoureux de musiques marocaines anciennes, Karim Taissir. L’autre est un chef d’orchestre passionné de musiques traditionnelles qu’il réorchestre pour des formations classiques et Jazz, Tom Cohen. Ensemble, ils ont imaginé Symphonyat, une représentation de musique traditionnelle marocaine jouée par un orchestre philharmonique. «C’est un incroyable projet à niveau musical très élevé. C’est vraiment une combinaison des meilleurs artistes dans leur domaine», affirme Cohen. «C’est un rêve de pouvoir venir ici et de faire ce que je fais depuis si longtemps, à la différence que cette fois-ci, je ne le fais pas pour un public qui trouve cela oriental ou exotique, mais pour des personnes qui comprennent cette culture et qui l’apprécient. C’est un vrai cadeau pour moi», continue le musicologue et orchestrateur, considéré comme ayant une capacité unique de transmission, avec laquelle il transmet la musique des pays nord-africains et arabes à des musiciens de formation classique. Tom Cohen, qui a accompli un travail d’arrangements orchestraux remarquable en modulant des mélopées issues du répertoire musical d’Afrique du Nord et d’Andalousie avec des harmonies modernes, qui puisent leur essence dans le Jazz et la musique Pop, dirige d’une main de maître cet ensemble de musique. Un concert qui célèbre ce jeudi, en musique, un Maroc pluriel.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages