A lire aussi

19-09-2019 10:33

Lynchage public

Image par défaut
Driss Jettou vient de recevoir sa première volée de bois vert suite à la publication du rapport de…
Rejoignez nous sur :
Culture

 

La réalisatrice marocaine Maryam Touzani représente le Maroc avec «Adam» au Festival international du film francophone de Namur (FIFF), qui aura lieu du 27 septembre au 4 octobre. Le film, qui n’est pas passé inaperçu, cette année, lors de sa projection dans la section Un Certain regard à Cannes, promet d’émouvoir la 34e édition du festival belge.

«Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d’une fillette de 8 ans, vend des pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte, frappe à sa porte, Abla est loin d’imaginer que sa vie changera à jamais. Une rencontre fortuite du destin, deux femmes en fuite, et un chemin vers l’essentiel». Tel est le synopsis du film «Adam», qui vient de séduire le Festival international du film francophone de Namur. Après avoir fait les yeux doux à la section «Un Certain regard» du dernier festival de Cannes, «Adam» est en compétition au festival belge qui aura lieu du 27 septembre au 4 octobre. «Nous avons reçu près de 1.200 films», a expliqué Hervé Le Phuez, directeur de la programmation. «Et nous en retiendrons au final environ 10%. Beaucoup d’appelés mais peu d’élus ! Nous avons encore de nombreux films à découvrir et notre travail de prospection, notamment à l’international, se poursuit. S’annonce une programmation à la fois engagée, inventive, décalée, passionnée, à l’image des 7 films déjà confirmés!».

Pour son premier long métrage, Maryam Touzani a écrit le scénario avec Nabil Ayouch (un des ambassadeurs du FIFF), qui produit également le film. Née en 1980 à Tanger, la cinéaste marocaine y passe son enfance avant d’aller étudier le journalisme à Londres puis revenir au Maroc afin d’y travailler comme journaliste. En 2008, elle écrit et réalise un documentaire pour la première Journée nationale de la femme au Maroc. En 2012, elle tourne son premier court métrage de fiction, «Quand ils dorment», qui remportera dix-sept prix dans de prestigieux festivals à travers le monde.

En 2015, son deuxième court métrage, «Aya va à la plage», récolte quinze prix. La même année, c’est grâce au très acclamé Much Loved du réalisateur Nabil Ayouch, sélectionné à Cannes et primé à Namur, qu’elle approfondit son expérience en collaborant notamment sur le développement du scénario. Peu de temps après, elle co-écrit avec Nabil Ayouch son dernier long métrage, «Razzia», sélectionné à Toronto et qui représentera le Maroc aux Oscars, dans lequel elle joue pour la première fois. «Adam», son premier long métrage, rassemble un beau casting avec Lubna Azabal, Nisrin Erradi (qui vient de rafler le prix d’interprétation au Festival international du film de Durban) , Douae Belkhaouda, Aziz Hattab et Hasnaa Tamtaoui.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages