A lire aussi

05-12-2019 21:18

Handicap: El Moussali présente les grandes lignes du régime de soutien social

Résultat de recherche d'images pour "handicap leseco"
 La ministre de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, Jamila El…
Rejoignez nous sur :
Culture

La galerie d’art L’Atelier 21 organise du 25 juin au 31 juillet, «Vingt ans, une oeuvre»,une exposition collective qui rassemble 21 artistes marocains. Détails.

Mo Baala, Fouad Bellamine, Amina Benbouchta, Saâd Ben Cheffaj, Mustapha Boujemaoui, Mounat Charrat, Larbi Cherkaoui, Mohamed El baz, Bouchta El Hayani, Nabil El Makhloufi, Safaa Erruas, Mohamed Fariji, Majida Khattari, Fouad Maazouz, Najia Mehadji, Mohamed Melehi, Houssein Miloudi, Lamia Naji, Zakaria Ramhani, Abdallah Sadouk et Yamou, seront tous à l’affiche de «Vingt ans, une eouvre». Cette exposition revient sur les 20 premières années du règne du roi Mohammed VI.

En vingt ans, le Maroc a changé aussi bien du point de vue social et économique que sur le plan culturel. Ces transformations sont exprimées par des artistes de différents horizons. Le développement du réseau autoroutier s’est accéléré, le Royaume est devenu premier exportateur de voitures en Afrique, un TGV relie Casablanca à Tanger, le statut de la femme a évolué grâce au nouveau code de la famille, les mères transmettent la nationalité marocaine à leurs enfants, un parti à référentiel islamique (PJD) a été porté à la tête du gouvernement, une nouvelle Constitution a été mise en place, l’amazigh a été reconnu langue officielle au même titre que l’arabe, les Marocains se sentent mieux enracinés dans leur continent grâce à une vision royale résolument tournée vers l’Afrique, le Maroc a réintégré l’Union Africaine, de grands projets culturels ont été lancés, à l’instar du grand théâtre de Casablanca et du théâtre de Zaha Hadid à Rabat…

Les vingt ans de règne de Mohammed VI sont aussi marqués par des événements douloureux comme les premiers attentats terroristes au Maroc, à Casablanca, le 16 mai 2003, le tremblement de terre d’Al Hoceima en 2004, les enfants morts de froid à Anfgou, au Moyen Atlas, en 2007…«Au niveau de la promotion de la culture, il faut dire que, depuis que Mohammed VI a pris les rênes du pouvoir, les arts ont indéniablement connu une nouvelle impulsion. Le marché de l’art s’est développé, des galeries ont vu le jour, une fondation nationale des musées a été créée, ainsi que le premier musée national dédié à la peinture moderne et à l’art contemporain» précise l’ équipe de l’évènement. «Cela est bien connu, Mohammed VI est un grand amateur d’arts plastiques. Quoi de plus naturel, alors, que des artistes plasticiens reviennent sur les vingt ans de règne d’un Roi, défenseur des arts, pour en saisir, le temps d’une oeuvre– une seule– une image, un instantané, le moment, l’événement, qui les aura le plus marqués depuis l’intronisation de Mohammed VI».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages