A lire aussi

12-09-2019 15:08

Alerte météo: fortes averses orageuses dans plusieurs provinces du royaume

De fortes averses orageuses, de niveau orange, sont attendues jeudi, entre 14h00 et 24h00, dans…
Rejoignez nous sur :
Culture

 

 

Le dernier opus de Quentin Tarantino présenté à la Croisette, mardi soir, est très attendu. Celui qui fête les 25 ans de sa Palme d’or avec Pulp Fiction, dévoile "Once Upon a Time in …Hollywood », un rêve éveillé sur le cinéma américain d’antan porté par deux acteurs fantastiques : Leonardo DiCaprio et Brad Pitt.

L’esthétique et l’humour du génie Tarantino a encore frappé. Avec Once Upon a Time in…Hollywood , il plonge dans le Hollywood de 1969 où une star de cinéma campé brillament par Leonardo DiCaprio et sa doublure, vivent de près ou de loin (on ne le sait pas au début du film) le meurtre de l’actrice Sharon Tate par la secte de Charles Manson.

Un film rythmé et au style incroyable porté par des acteurs incroyables. Leonardo DiCaprio livre une prestation époustouflante. Écorché vif, il joue l’acteur de western has been qui se voit proposer des rôles loin de ses succès d’antan. A la vie comme sur un plateau de tournage, Rick Dalton ne vit que pour le cinéma. Dirigé par un Tarantino explosif, Leonardo DiCaprio est bluffant en cow-boy émotif qui s’essaye à autre chose. Face à lui, un Brad Pitt tout en retenu , qui manquait au cinéma. Le duo est brillant, et de toute beauté. Surtout lorsque l’on nous sert des petites surprises tout au long du film comme AL Pacino ou encore Luke Perry décédé récemment. Margot Robie est d’une grâce rare dans le rôle de l’ex femme de Roman Planski.

Avant la projection dédiée à la presse, le réalisateur demande à ne pas spoiler l’histoire. "J'aime le cinéma. Vous aimez le cinéma. C'est le voyage que l'on fait en découvrant une histoire pour la première fois. Je suis ravi d'être à Cannes pour partager Once Upon a Time... In Hollywood avec le public du festival. Les acteurs et l’équipe ont travaillé très dur pour créer quelque chose d’original, et je demande simplement que tout le monde évite de révéler quoi que ce soit qui priverait les futurs spectateurs de vivre la même expérience en découvrant le film. Merci », confie –t-il.

L’on comprend mieux à la fin du film lorsque l’on se rend compte que non seulement, Tarantino est un génie de l’image et de la mise en scène, mais il est surtout un sacré conteur d’histoire. Sortie en août. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages