A lire aussi

23-10-2019 11:02

Badeel. L’outsider qui veut bousculer les codes

Le marché de la location longue durée compte désormais un nouvel acteur qui ambitionne de…
Rejoignez nous sur :
Culture
 
Une bonne dose de création marocaine moderne, agrémentée d’une touche africaine. Tel est le menu concocté par la Fondation nationale des musées (FNM) pour cette saison 2019. 
 
La Fondation a levé le voile, lundi à Rabat, sur une programmation culturelle, qui met à l'honneur les maîtres de l'art moderne marocain et la créativité artistique africaine, avec un focus sur les grandes figures mondiales de l'art. 
 
Ainsi, du 2 avril au 31 août, l’oeuvre du maître de la peinture figurative marocaine Hassan El Glaoui sera visible à travers l’exposition ""Hassan El Glaoui: Le Sel de ma terre ». Une exposition qui donne à voir une centaine d’œuvres et parcourt sept décennies du travail de l'artiste qui exposa dès 1950 à Paris et à New-York. C’est un voyage d’une immense richesse au coeur de la création du peintre décédé le 21 juin 2018, particulièrement connu pour ses tableaux équestres, scènes vibrantes de fantasia ou cérémonie de la Bay'a, mais aussi dans une peinture plus intimiste, scènes d'intérieur et portraits rarement exposée de son vivant.
 
Egalement, une exposition sur "les couleurs de l'impressionnisme: chefs d'oeuvre des collections du musée d’Orsay" se tiendra du 9 avril au 31 août 2019. Connu dans le monde entier pour son extraordinaire collection d'art impressionniste, le musée aménagé sous les voûtes métalliques de l'ancienne gare d'Orsay sur les quais de la Seine a demandé à ses deux conservateurs, Paul Perrin et Sabin Cazenave, d'élaborer un parcours à travers l'épopée impressionniste, en exposant les différentes phases d'un mouvement pictural qui libéra l'art classique et révolutionna la façon de voir.
 
Par ailleurs, le MMVI accueillera du 2 avril au 15 août 2019 l'exposition "Lumières d'Afrique: Fonds africain artists for development". Pour la première fois, 54 artistes (peintres, sculpteurs, photographes et vidéastes..) venus de l'ensemble des pays africains répondent à la même inspiration: l'Afrique des lumières et partagent leurs visions, leurs espoirs, leurs craintes et leurs rêves pour un continent de complexité.

Cette rencontre a été également l'occasion de dévoiler la nouvelle exposition thématique annoncée par le musée de l'histoire et des civilisations, intitulée "Le Maroc antique pré-romain". Cette exposition s'intéresse à une grande civilisation très peu connue de l'histoire du Maroc, à savoir la civilisation de la Mauritanie ayant existé et évolué pendant l'antiquité pré-romaine. Pour la première fois une belle sélection d'objets archéologiques sera exposée au public témoignant de la présence de la civilisation mauritanienne pendant plus de huit siècles. Notons qu'outre l'exposition "Le Maroc antique pré-romain" organisée par le musée de l'histoire et des civilisations, deux autres expositions auront lieu aux musées de Marrakech.
D’autre part,  la saison 2019 est marquée par l'organisation de la première biennale internationale de l'art contemporain à Rabat dédiée à la création artistique féminine. 

Cette saison connaîtra la réouverture du musée ethnographique Bab Okla de Tétouan et des deux musées à Méknes, Dar Jamai et Borj Belkari rebaptisés musées de la musique arabe et marocaine, ainsi que l'ouverture du musée des Oudayyas de Rabat.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages