A lire aussi

20-09-2019 12:00

Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces

Résultat de recherche d'images pour "alerte méteo leseco.ma"
Des averses orageuses localement fortes accompagnées par des chute de grêle et rafales, de niveau…
Rejoignez nous sur :
Culture

Maria Karim expose une série de portraits saisissants tout droit sortis de son âme au Palais El Badii de Marrakech du 21 février au 24 mars. Un évènement organisé par la galerie Thinkart.

16 peintures à l’huile réalisées en 5 années par une artiste de talent fascinée par l’image. Maria Karim propose une exposition éponyme, «Maria Karim, Autoportraits : 2014 -2019» que Thinkart présente et promet un voyage sans retour au plus profond de son âme. «En effet, elle y dépeint une artiste hors-pair si ce n’est «hors-cadre» tant par sa vision artistique qui sort des codes consensuels sociétaux que par son univers créatif captivant voir hypnotisant. En ce sens, chacune des 16 peintures/autoportraits de l’exposition oscille entre un visage de femme dans sa singularité la plus expressive et un visage dans sa corporalité la plus «mortifère», qui nous regarde de face sans demi-mesure et avec une extraordinaire intensité», précise les organisateurs. À tout juste 39 ans, elle vit de sa passion pour l’art depuis toujours en complétant son talent aux beaux-arts de Casablanca. Elle poursuit sa formation à l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence jusqu’en 2007. Après deux documentaires, l’artiste propose cette série d’autoportraits. «Une mise en abyme dotée d’une scénographie muséale se voulant immersive et minimaliste promet un moment d’égarement saisissant et introspectif hors l'espace-temps au sein d’un lieu empreint d’histoire, l’ancien Palais El Badii, un ensemble architectural construit à la fin du XVIe siècle, édifié par le sultan saadien Ahmed Al-Mansur Dahbî pour célébrer sa victoire sur l’armée portugaise en 1578 dans la Bataille des trois rois». Une plateforme de rencontres et d’expositions autour de la création contemporaine et de pratiques curatoriales fondée par Salma Lahlou en 2015, Thinkart, curateur de l’exposition «Maria Karim, Autoportraits : 2014 -2019», a à son actif plusieurs expositions dont une exposition collective des plus significatives «Loading Casa…» présentée d’abord à Dubaï en novembre 2017 puis à Bruxelles en février 2018, Thinkart présente là une exposition monographique inédite puisque celle-ci s’inscrit dans le cadre de la non moins prestigieuse foire d’art contemporain africain 1:54. Lancée en 2013 par Touria El Glaoui, la foire d’art contemporain africain de renommée internationale arbore un format comprenant 3 éditions annuelles à Londres, New York et Marrakech. Son initiatrice s’attelle depuis lors à mettre à l’honneur l’inépuisable quintessence et la verve de l’art africain contemporain. Ainsi la 1:54, seconde édition de Marrakech, faisant référence aux 54 pays africains qui y seront représentés, exposera les travaux de 65 artistes africain(e)s dont ceux de la diaspora mis en scène par 18 galeries internationales. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages