A lire aussi

12-02-2019 10:25

12-02-2019

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Culture

Un vibrant hommage a été rendu, samedi soir à Casablanca, au poète palestinien Mahmoud Darwich, lors d’une rencontre, qui a réuni différens poètes du monde arabe.

Initiée dans le cadre des activités de la 25-ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL-2019), les participants ont rendu homme aux œuvres du poète engagé, qui a fait parler de lui dans le monde, à travers ses ouvrages poétiques et littéraires."

 

"Mahmoud Darwich restera toujours présent parmi nous, à travers ses créations littéraires et poétique, il touchait les fibres les plus sensibles de ses lecteurs et de son auditoire", a indiqué dans un témoignage l’écrivain palestinien, Yahya Yakhlef.

Cet emblème de la poésie palestinienne est aussi une voix de la résistance palestinienne, qui a promu la culture de vie de son people, a-t-il fait savoir.

Mahmoud Darwish, qui a écrit le texte de la Déclaration de l’indépendance et le texte de la création de l'État de Palestine, qui a été prononcé par Yasser Arafat en 1988, "un texte qui était une rhétorique avec un contenu politique, civil et humanitaire'', a-t-il relevé.

Pratiquant la politique à travers ses vers et proses, Mahmoud Darwich a parcouru le monde avec ses poèmes traduits dans plus de vingt langues.

Né en 1941 dans le village d'Al-Birweh, Mahmoud Darwich est forcé à l'exil en 1948. Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1994.

Parmi ses ouvrages on cite notamment ''Rien qu’une autre année - Anthologie poétique (1966-1982)'', ''Plus rares sont les roses (1989)'', ''La Palestine comme métaphore (1997)'' et ''État de siège (2004)".

Il est décédé le 9 août 2008, à Houston au États-Unis.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages