A lire aussi

10-12-2019 15:51

Aéronautique: Un deuxième mandat pour le président du GIMAS et un bilan positif

Le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) a annoncé la réélection…
Rejoignez nous sur :
Culture

L’étoile montante de l’humour s’apprête à présenter son spectacle «Jeux de société» au monde. Jalil Tijani entame une tournée nationale et mondiale qui commencera ce 24 janvier, au théâtre Mohammed V de Rabat. 

Il est l’une des valeurs sûres de l’humour national et il s’apprête à devenir international. Jalil Tijani a commencé avec une discrétion rare à roder son spectacle. Après 19 dates où il a fait ses preuves et lors desquelles il a séduit un public toujours au rendez-vous, Jalil Tijani présente «Jeux de société» au Maroc, à l’Europe et à l’Amérique.

Il commence à Rabat le 24 janvier au théâtre Mohammed V, enchaîne avec le Mégarama de Fès le 26 janvier avant de revenir à Casablanca le 1er février au Studio des arts vivants. S’en suivra une tournée européenne avec l’Alambra de Paris le 20 février, le Bozar de Bruxelles le 21 février, le théâtre Lulu sur la Colline à Lyon le 24 février et l’Uptown Geneva à Genève le 26 février. Une tournée qui s’achève à New York et Montréal en avril.

«Jeux de société est un one-man-show dans lequel j'ai voulu, à travers une galerie de personnages, dresser un portrait de la société marocaine. Les sujets qui m'ont inspiré sont nombreux et variés. J'y aborde les clivages d'une société, certaines de ses mœurs ou encore la question du racisme. Le processus d'écriture est né d'une nécessité, celle de désamorcer des tensions par le biais du rire. C'est, si l'on peut dire, une revanche sur le réel, une volonté de le réécrire», explique Jalil Tijani dans sa note d'intention.

À travers 12 personnages, l’humoriste dépeint un Maroc absurde presque surréaliste plein de contradictions et de non dits. Il puise son inspiration de son quotidien, des Marocains de tous les jours, du fonctionnaire prêt à toutes les contorsions pour flatter son patron et obtenir une promotion, de la bourgeoise coupée de la réalité, du chauffeur de taxi perdu entre les clichés et les éclairs de génie, le barbu propriétaire d’un Kebab qui a toujours rêvé d’être rappeur et bien d’autres personnages aussi percutants que touchants. Un artiste multidimensionnel qui fait exister ses personnages avec précision et grâce. Un talent à suivre...

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages