A lire aussi

13-09-2019 12:44

Prix national de la presse. Lancement de la 17ème édition

Le ministère de la Culture et de la communication lance la 17-ème édition du Grand Prix national de…
Rejoignez nous sur :
Culture

Les critiques marocains, Mohamed Michbal et Abderrahim Ouahabi, ont décroché le Prix Katara du roman arabe 2018 dans la catégorie "études et recherches non publiées".

L'annonce des lauréats de la 4ème édition du Prix Katara a été faite dans le cadre d'une cérémonie organisée à Doha, en présence de personnalités éminentes de la scène culturelle arabe. 

Abderahim Ouahabi a remporté le prix pour sa recherche intitulée "la métaphore dans le roman, une approche entre les formes et les fonctions: le roman de Ahlam Mosteghanemi comme modèle", tandis que Mohamed Michbal a été primé pour son étude "le roman et la rhétorique: vers une approche rhétorique élargie du roman arabe".

Ont été également primés dans la même catégorie Mohamed Ben Saedek Kahlaoui (Tunisie) pour "le roman et l'histoire: la poésie de l'imagination et écrire la mémoire", Mohamed Mahmoud Hussein (Egypte) pour "la tendance tragique et la narration: comparaison critique dans le roman arabe contemporain" et Mohamed Oueld Mitali Lamrabet pour "Hajj Al Foujjar de Moussa Ould Ebnou comme modèle".

Outre cette catégorie, le Prix Katara, lancé en 2014, comprend d'autres catégories, à savoir les romans publiés, les romans non publiés et les romans jeunesse. 

La valeur des prix octroyés est estimée à 300.000 dollars américains (romans publiés), 150.000 dollars (romans non publiés), 75.000 dollars (études non publiées) et 50.000 dollars (pour les romans jeunesse). Dans chaque catégorie, il y a cinq primés. 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages