Imprimer
Affichages : 803

Bonne nouvelle pour les cinéphiles : la 2e édition du Festival du film français se tiendra du 11 au 14 octobre. Organisé par l’Institut français du Maroc, l’événement a connu un grand succès lors de sa première édition il y a 2 ans. Détails.

On se souviendra longtemps de «La vache» lors de l’avant-première du film éponyme avec Jamel Debbouze en 2016 au Mégarama. L’Institut français vient d’annoncer la deuxième édition de cet événement, qui avait connu un franc succès auprès du public et qui a permis de découvrir ou de redécouvrir des films comme «Fatima» de Philippe Faucon, sacré meilleur film français par les Césars 2016, «Un + une» de Claude Lelouch, «À peine j’ouvre les yeux», de Leyla Bouzid, «Les Saisons» de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, «Le Convoi» de Frédéric Schoendoerffer ou encore «Paris-Willouby» de Quentin Reynaud et Arthur Delaire. «Le Festival du film français revient au Maroc pour une seconde édition riche en avant-premières et exclusivités. Ce festival, organisé par l’Institut français du Maroc, a pour ambition, à travers une sélection de films récents, de faire découvrir au public la diversité du nouveau cinéma français» précise l’équipe de l’IFM, qui annonce d'ores et déjà une délégation artistique prestigieuse du 11 au 14 octobre dans plusieurs villes du royaume. «Elle présentera les œuvres cinématographiques sélectionnées et viendra à la rencontre du public marocain». Au programme: courts et longs métrages, masterclasses, rétrospectives et de nombreuses surprises. Des tarifs attractifs seront mis en place par les salles partenaires, ce qui permettra au plus grand nombre de participer à ce marathon du cinéma. Une nouveauté cette année: un concours a été lancé pour la réalisation de l’affiche officielle du Festival. Il s’adressait aux étudiants des écoles partenaires de l’Institut français du Maroc, Art’Com Sup de Rabat et Casablanca ainsi que l’École supérieure des arts visuel de Marrakech. Le gagnant se verra attribuer un prix de 10.000 DH, correspondant à l’achat des droits de son travail, et d’autres prix permettront à quatre participants de bénéficier d’un atelier de sérigraphie à la galerie Kissaria à Tanger. Pour rappel, lors de la première édition en 2016, 9 artistes étaient présents, dont Jamel Debbouze, et 5.000 spectateurs s’étaient déplacés dans 5 villes du royaume pour découvrir les films qui faisaient l’actualité hexagonale. La programmation sera annoncée à la rentrée.