A lire aussi

07-11-2018 14:50

OCP et Simplon forment les jeunes

Après l'école 1337 à Khouribga, spécialisée dans le codage informatique, l’OCP s’est allié au…
Rejoignez nous sur :
Culture

La scène culturelle marocaine est présente durant la 5e édition du Congrès mondial des études sur le Moyen-Orient en partenariat avec la Fondation trois cultures à Séville en Espagne du 16 au 22 juillet.

Dans le cadre du WOCMES Séville 2018, l’exposition de photographie intitulée «Flux, reflux et reflets instants tannés de lumière» a été inaugurée hier par le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laarej, en présence du conseiller de S.M. le Roi, André Azoulay, au sein du siège de la Fondation trois cultures dans les jardins andalous du pavillon Hassan 2 à Séville.

«Le ministère de la Culture et de la communication a posé son choix sur l’expression photographique pour marquer sa participation culturelle aux travaux de ce congrès. Il s’agit d’un art contemporain qui transmet la beauté et l’élégance artistique», a souligné Laarej lors de sa prise de parole.

Trois photographes marocains : Jaâfar Akil, Thami Benkirane et Mohamed Mali exposent leurs œuvres qui soulèvent des questionnements autour de thématiques comme la vie quotidienne au Maroc et les transformations que vit ce pays actuellement, en se servant des différents aspects de l’art photographique tout en évitant les stéréotypes.

Présent au lancement officiel de cette exposition, l’ambassadeur de l’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner, a fait le point sur l’amitié maroco-espagnole manifestée pendant l’organisation de ce congrès international. «Les Marocains et les Espagnols ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour offrir cet espace de dialogue et de rassemblement qu'est la Fondation trois cultures de la Méditerranée. L'organisation du congrès à Séville, qui est une ville reflet du Maroc et qui sert de
trait d'union entre les peuples de la Méditerranée est une autre preuve de ce rapprochement entre le Maroc et l'Espagne», a déclaré le diplomate espagnol à la MAP.

Mise à part l’expression artistique rattachée à la photographie, le projet culturel est enrichi par des spectacles du gnaoui Mehdi Nassouli et son groupe, le groupe «Rock but» et Khansa Batma.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages