A lire aussi

22-10-2019 18:00

Al Akhawayne : 41% des étudiants en 1ère année sont boursiers

Résultat de recherche d'images pour "Al Akhawayn leseco.ma"
Les dernières statistiques réalisées par l'Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI) montrent que 41%…
Rejoignez nous sur :
Culture

La musique est sacrée et les Nuits du Ramadan le prouvent. Du 24 au 30 mai, 12 villes du Maroc proposent des concerts inédits avec quatre musiciennes de talent que sont la Marocaine Oum, le groupe soudanais Alsarah & The Nubatones, la Cap-verdienne Monica Pereira ou encore la Tunisienne Dorsaf Hamdani. Quand la musique est bonne...

C’est un sacré mois de Ramadan que propose l’Institut français du Maroc avec 16 concerts dans 12 villes du royaume du 24 au 30 mai. Des concerts donnés par des musiciennes de talent, des femmes portant un message engagé et poétique, des voix et des univers aussi différents qu'envoûtants. D’Agadir à Casablanca en passant par El Jadida, Essaouira, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat, Tanger ou encore Tétouan, Oum, Alsarah & The Nubatones, Monica Pereira et Dorsaf Hamdani séduiront des publics différents. «Pendant une semaine, 12 villes au Maroc deviendront des lieux de dialogue des musiques du monde. Les Nuits du Ramadan feront battre le cœur des villes marocaines avec pas moins de 16 concerts», précisent les programmateurs de l’Institut français du Maroc qui mettent en avant quatre grandes voix de femmes.

Voix de femmes
Elle vient du sud, porte les couleurs de ses tapis faits mains et chante l’Afrique, mélange subtilement le jazz, la soul aux rythmes gnaoua hassani dans «Zarabi». Elle a fait le tour du monde avec son album et compte bien séduire les dates qui lui restent au Maroc dans le cadre des Nuits du Ramadan. Oum est l’une des têtes d’affiche de cette tournée au féminin. Le groupe soudanais Alsarah & The Nubatones sera également à l’affiche avec une musique traditionnelle de Nubie revisitée. À la croisée d'influences est-africaines et arabes, ledit groupe puise son inspiration au cœur du fantastique patrimoine du «nubian groove» pour proposer des compositions métissées. Depuis leur premier concert en octobre 2011, Alsarah & The Nubatones s’est produit aux États-Unis et à l’international dans de nombreux et prestigieux festivals et salles de concerts. Acclamés par un public qui mélange les âges et les origines, les Nubatones ont prouvé à maintes reprises que l’esprit franchit toutes les barrières culturelles et linguistiques. La chanteuse cap-verdienne et bissau-guinéenne, Monica Pereira, compte bien donner la recette magique de cet univers envoûtant qu'elle propose à chaque fois lors de ses concerts. Elle vient présenter son dernier album «Mulher Do Sol» et se produira sur scène avec un répertoire qui ressemble à un voyage musical du Cap-Vert à Paris en passant par Lisbonne et la Guinée-Bissau. Entre ballades langoureuses et rythmes entraînants, Monica livrera un concert des plus intimistes qui risque d'en toucher plus d'un. Quand à la Tunisienne Dorsaf Hamdani, elle choisit de combiner l'univers de deux voix mythiques tel un pont entre l'Orient et l'Occident avec Barbara et Fairouz. Dans cet hommage croisé, Dorsaf propose un dialogue entre les deux divas qui ont en commun une vie dédiée à leur art. Une fusion à couper le souffle qui fait résonner l’universalité des sentiments. «Organisées dans le cadre de la Saison culturelle de l’Institut français du Maroc depuis 2012, les Nuits du Ramadan accompagnent ce grand moment annuel de spiritualité qu’est le Ramadan. Elles mettent en avant les valeurs universelles de dialogue, de respect, de tolérance et de partage», précise la programmation de l’institut français. Musique ! 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages