A lire aussi

18-10-2019 10:55

CMR. L’opération de contrôle de vie lancée

La Caisse marocaine des retraites lance le 21 octobre l’opération annuelle de contrôle de vie des…
Rejoignez nous sur :
Culture

 

« CAPHARNAÜM », le nouvel opus sur l’enfance de l’actrice et réalisatrice de talent Nadine Labaki a ému la croisette, jeudi soir. Une standing ovation de plusieurs minutes qui porte à croire que le film a toutes ses chansons dans la compétition.

La première scène du film plante d’ores et déjà le décor. Elle se déroule dans un tribunal libanais où un jeune garçon est face à un juge qui lui pose la question suivante : « Pourquoi voulez vous porter plainte contre vos parents ». Le jeune Zain répond : « Parce qu’ils m’ont donné la vie ».

Une réplique coup de poing qui plonge tout de suite dans ce film plaidoyer en faveur des enfants maltraités du Liban et du monde entier.

Caméra à l’épaule, la réalisatrice suit ce jeune gamin de 12 ans dans les rues , les taudis de la ville de 6.2 millions d’habitants.

De la finesse, de la grâce tout en étant sans pitié, Nadia Labaki signe un film fort qui a émut la salle du Théâtre Lumière. Un film qui a toutes les chances de remporter la palme d’or ce samedi 19 mai…

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages