A lire aussi

20-11-2017 09:12

Économie sociale et solidaire : Un partenariat win-win

L’économie sociale et solidaire au Maroc n’a pas encore atteint le niveau escompté de…
Rejoignez nous sur :
Culture

L’Ambassade d’Espagne au Maroc et l’Institut Cervantès de Casablanca présentent, en partenariat avec la Maison de la photographie de Marrakech, l’exposition «Portraits du Maroc, 19e-20e siècles» du 16 novembre au 14 janvier 2018 à la salle d’exposition de l'institut.

L’exposition accueille un ensemble de portraits de la collection de la Maison de la photographie de Marrakech. Cette exposition a été présentée à Arles en 2014. L’exposition parcourt une partie de l’histoire et remonte à 1839, lorsque la photographie apparaît et que le Maroc n’est pas une étape obligée du Grand Tour. Le pays reste une «terra incognita». Les premiers ateliers photographiques se sont installés à partir des années 1870 à Tétouan et Tanger: Antonio Cavilla est sans doute le meilleur photographe de cette époque, tandis que les Lévy ont été parmi les plus prolifiques.

L’ethnographie naissante et l’exotisme sont encore mêlés dans une «fascination marocaine». La communauté juive donna l’occasion de portraits de grand intérêt où le regard des opérateurs croise le regard des personnes photographiées, au moment où la population arabe est plus souvent le sujet de photographies indirectes: scènes et genres, ou encore paysages. Si la plupart des portraits semblent anonymes, il y a parfois de précieux renseignements sur certains personnages, comme le magnifique portrait de Hamidou, décrit par l'explorateur et scientifique espagnol Julio Cervera Baviera. Une exposition de portraits du Maroc de 1880 à 1950 à découvrir dès le jeudi 16 novembre lors d’un vernissage. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages