A lire aussi

12-11-2019 15:04

Espagne: accord pour former un gouvernement entre Pedro Sanchez et Podemos

Image associée
Le Parti socialiste du chef du gouvernement espagnol sortant Pedro Sanchez et la formation de…
Rejoignez nous sur :
Culture

Le festival dédié à la musique de chambre, prévu du 27 au 30 avril à Essaouira, se tiendra sur le thème  «L'universel et la rencontre avec l'autre». 

Simple, intense, humain et nécessaire, le Printemps des Alizés est un rendez-vous musical qui remet les idées en place et rappelle l’essentiel. Après des thèmes forts comme celui de la relation «maître-élève» ou la musique en famille, la 17e édition du Festival de la musique de chambre d’Essaouira revient aux bases : celles de «L’universel et de la rencontre avec l’autre». La directrice artistique du festival,  Dina Bensaïd propose un tour du monde en musique, de l'Europe Centrale de Brahms à la Russie natale de Tchaïkovsky en passant par les «Viennoiseries» de Haydn ou l'Andalousie Albéniz.

Ainsi, chacun des 12 concerts programmés par la Cité des Alizés, du 27 au 30 avril sera ainsi dédié à un pays. Venus de  Chine, douze musiciens de l'Orchestre philharmonique de Guangzhou vont rejoindre l'Orchestre philharmonique du Maroc pour une grande première qui donnera encore plus de profondeur et de relief à cette universalité de la musique à laquelle, depuis 17 ans, le Printemps des Alizés a choisi de s'identifier. Moment phare de cette édition, l’Orchestre philharmonique du Maroc dirigé par Olivier Holt, proposera aussi une version du concert Carmen, l’opéra de Bizet, spécialement réadapté pour Essaouira. Un peu plus tôt, quatre grands solistes, Régis Pasquier, Guillaume Vincent, Adrien et Christian-Pierre La Marca se retrouveront à Dar Souiri en quatuor pour un concert d’ouverture autour de l’Allemagne. Très attendu également à Essaouira, le Yadaïn Piano Duo, formé par Eloïse Bella Kohn et Dina Bensaïd a fait le choix d'un répertoire original autour de l’enfance tandis que le Quatuor Hanson nous fera voyager à Vienne avant qu’Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel ne nous invitent à Paris ou que le contre-ténor américain Réginald Mobley ne nous entraîne à la découverte de la scène lyrique afro-américaine un peu avant ce rendez-vous aussi attendu que primordial : la matinée Jeunes talents avec le programme socio-culturel Mazaya, donnera l’occasion encore cette année d'applaudir aujourd’hui les talents de demain et forte du succès de l’an dernier, la Promenade musicale en médina sera l’occasion de redécouvrir la ville sous les notes et l’éclairage des plus grands compositeurs. Quant au concert de clôture, le thème est  gardé secret par les organisateurs. De précieux moments de musique à découvrir dès le 27 avril. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages