A lire aussi

18-11-2018 11:41

Plus de 400 personnes blessées lors des manifestations de "gilets jaunes"

Plus de 400 personnes ont été blessées, dont 14 gravement, dans les différents blocages organisés…
Rejoignez nous sur :
Culture

Le chanteur Elam Jay revient avec un album anglophone intitulé «Sunshine». Il sort aussi un single «Aoulayllah»,  chanson qu’il a travaillé avec la chanteuse Rajae Belmlih juste avant sa disparation.  

Elle s’en est allée, en septembre 2007, après un long combat ontre le cancer. Elle était un rossignol, dont le charisme dépassait les frontières et dont la voix berçait le monde arabe. Rajae Belmlih était l’une des plus grandes ambassadrices de la chanson marocaine et elle avait foulé les studios de Elam Jay, afin de collaborer ensemble. La chanteuse vivait à Dubaï et voulait faire un joli comeback marocain. Elle pense à l’artiste Elam Jay pour ce retour aux sources. S’en suit une période d’échange et de travail artistique acharné, les deux artistes se créent, pendant plusieurs jours, une bulle de création qui donnera naissance aux prémisses d’un projet à la hauteur des deux noms.

Dans ce titre «Aoulayllah», il y a les paroles profondes et puissantes dans lesquelles l’artiste, Rajae Belmlih, décrit la douleur de son vécu et où elle invoque le Tout-Puissant pour lui donner le courage de continuer son combat. Une volonté qu’elle ne verra pas s’exaucer puisqu’elle est fauchée par la maladie, la même année. Le titre restera dans les archives jusqu’au jour où Elam Jay, lors d’une interview, évoque ce souvenir et décide de le dépoussiérer. Neuf ans plus tard, il décide de rendre hommage à la diva en sortant le titre. Il réécrit ses textes et réenregistrer sa voix avec les nouvelles émotions que lui évoque la voix enregistrée de Rajae Belmlih.

Une démarche pas du tout évidente pour le producteur-auteur- compositeur et réalisateur perfectionniste qu’il est. Le producteur s’inspire de rythmes, cent pour cent, marocains inspirés de la musique Gnaouie qui donne une dimension spirituelle en parfait accord avec les textes de la chanson, extraits du patrimoine de la musique marocaine. «Pour moi, un projet aussi proche de mon cœur, je ne peux laisser aucun détail sortir de mon contrôle, je veux vraiment que chaque seconde de l’histoire, que je raconte, aie un sens et délivre mon émotion à un public pour lequel j’ai beaucoup de respect…», explique le musicien. Un résultat à découvrir, rapidement... 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages