A lire aussi

14-12-2017 10:24

Le contrat programme imminent

Les professionnels de la boulangerie attendent la signature, en janvier prochain, du deuxième…
Rejoignez nous sur :
Culture

C'est dans le cadre du festival «Étonnants voyageurs» que la chanteuse à la voix soul marocaine, Oum, a présenté son album «Soul of Morocco». Cette présentation a eu lieu à Rabat, au Pietri, le vendredi 7 mars, puis à la Renaissance et au Cotton Club le samedi 8 mars.

Dans l'album «Soul of Morocco», Oum chante l'âme du Maroc. Celle-ci continue sa tournée pour présenter son univers, entre musique contemporaine et rythmes ancestraux; mêlant Jazz, Soul, parfois même Bossa nova et rythmes de Cuba, mais toujours avec un rappel gnaoui ou hassani. Au Bistrot du Pietri (Rabat) le vendredi 7 mars comme au Centre culturel de la Renaissance où elle a fait salle comble, ou encore au Cotton Club, où elle a livré un concert des plus intimistes, Oum, souriante, dégage une énergie contagieuse. Elle parle, partage, demande à ses fans de choisir parmi ses morceaux, de chanter, et propose un voyage au cœur des rythmes d'Afrique, du gospel au Jazz en passant par la Soul ou la musique gnaouie, empreinte de spiritualité. Aidée des musiciens avec qui la complicité est palpable, Oum livre un spectacle à son image, sans fausse note. Elle donne sans compter, et mélange les styles avec une finesse et une intelligence qui font d'elle une des pionnières de ce que l'on a bien voulu appeler la «Fusion». Fusion des rythmes, fusion des styles, avec des textes qui font ressortir la beauté de la langue arabe, la langue marocaine, de la «darija». N'en déplaise à certains, Oum a trouvé la recette magique, le produit musical cohérent, un style bien à elle. Elle était accompagnée par son acolyte, le guitariste guinéen Patrick Marie-Magdelaine, qui a collaboré avec de nombreux musiciens sur la scène européenne et africaine. Ses collaborations avec la saxophoniste suédoise Sofi Hellorg, le chanteur ougandais Geoffrey Oryema et surtout le chanteur congolais Papa Wemba l'ont amenée à jouer aux quatre coins du monde. En rencontrant Oum, il apporte sa touche Jazz des Caraïbes et son énergie débordante sur scène, fédérant l'ensemble des musiciens avec lui. Une des pièces maîtresses du puzzle «Soul of Morocco» est le bassiste et contrebassiste Damian Nueva Cortes qui apporte sa touche cubaine, un mélange de Jazz afro-cubain, et son expérience remarquable puisqu'il a travaillé avec des artistes de renom tels que Paul Larry, Karlos Rotsen Quartet, Martin Dine Trio, Irving Acao, Roberto Fonseca, Doctor L, le Quatuor Horton, John Legend, Gregory Privat, Charlotte Wassy , Elsa Martine, La Escucha Interior. Sur scène, il rend hommage à l'héritage musical, et nous montre à quel point ça groove à la Havane.

Un air de guitare et des lignes de basse énergiques, sublimés par des notes venues de l'Orient grâce au oud de l'excellent Yacir Rami. Cet originaire de Salé ajoute une touche arabo-andalouse aux morceaux et sait mêler les sonorités de son Maghreb natal, les musiques arabes et iraniennes et des sons plus modernes influencés par le jazz. Le tout est bercé par le saxophone de Leonardo Castellini et les percussions du merveilleux Abdelfettah El Houssain qui connaît bien les rythmes afro-jazz-gnaouis pour avoir fait les tournées de Majid Belkass. Cette fusion fait du bien aux oreilles avec des musiciens vrais, une chanteuse sincère qui ne se contente pas d'interpréter mais qui vit ses morceaux sur scène. De «Aji» à «Whowa», «Haylala», «Salam» en passant par le tube que tout le monde fredonne avec elle, «Lik», Oum jongle avec les moments de douceur, pendant lesquels elle s'assoit par terre, et les moments «chauds», pendant lesquels elle danse et se munit de ses petites percussions pour faire bouger un public en extase. Une version moderne du grand classique «Lamma Bada Yatathanna» adoucira les mœurs et mettra l'ensemble du public dans la poche de la chanteuse… Encore une fois, Oum confirme son statut de diva marocaine, ambassadrice de la pluralité culturelle et musicale du pays. Elle le prouve en étant lauréate et coup de cœur du festival Au fil des voix, mais surtout en ayant été choisie par André Manoukian pour figurer dans son émission «On va tous y passer» en direct de Rabat, dans le cadre du festival «Étonnants voyageurs». Une chose est sûre: Oum propose, avec «Soul of Morocco», un étonnant voyage des sens, coloré à souhait...

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages