Imprimer
Affichages : 1305

La France a vibré avec les supporters algériens jusque tard dans la nuit du vendredi 19 juillet 2019. Des dizaines de milliers de supporters des Fennecs ont déferlé dans les rues pour célébrer la victoire de l’Algérie. Dès le coup de sifflet finale, un déchaînement de youyous, explosion de joie mais aussi de … pétards, feux d’artifices et fumigènes. Les célébrations de la victoire de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des Nations de football ont été émaillées d'incidents, vendredi soir, à Paris, mais aussi dans plusieurs villes en France, des magasins ont été pillés, plusieurs véhicules ont été brûlés et des dégradations ont été commises. 102 personnes ont été interpellées dans la capitale, et 177 placées en garde à vue.


Ailleurs, à Metz, Strasbourg, Toulouse ou Lille, un bref accrochage a opposé supporters de l’Algérie et forces de l’ordre. Les turbulents ont été dispersés après quelques jets de grenades lacrymogènes.

Si des violences et des confrontations avec les forces de l'ordre se sont produites, vendredi, après la victoire de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des Nations, la situation a été moins chaotique que la semaine dernière, rapporte les médias locaux. « La victoire de l'Algérie a été fêtée dans une ambiance bon enfant, jusqu'à 00h30, à la Guillotière, et 01h30 aux abords de l'hôtel Hôtel-Dieu. C'est ensuite que des groupes ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre dont certains (bombes agricoles) avaient été préparés et transportés dans ce but ».
La préfecture du Rhône a indiqué que 18 personnes ont été arrêtées pour violences et 9 policiers ont été légèrement blessés.


"Barrez-vous sales bougnoules"


Dans la même ville, une famille a déposé plainte pour une agression raciste, en marge des célébrations de la victoire de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN) vendredi, le parquet local a ouvert une enquête pour "violence aggravée, dégradation aggravée et menaces de mort à caractère raciste".

Les faits se sont produits tard vendredi : Un couple et son enfant, venus en voiture participer à la liesse dans les rues de Lyon, ont été agressés par un groupe cagoulé et armé de battes de base-ball, alors qu'ils étaient arrêtés à un feu de circulation, a indiqué le parquet.
D’autres automobilistes auraient subi le même type d’attaques, rapporte le média local, Le progrès. Dans une vidéo partagée largement sur les réseaux sociaux, on entend des agresseurs hurler « Barrez-vous sales bougnoules ».

Les victimes ont indiqué aux enquêteurs que le groupe d'assaillants avait frappé le véhicule, en brisant une vitre et occasionnant de légères blessures au père de famille. Ce dernier s'est vu reconnaître une interruption temporaire de travail de six jours.

Selon la famille, les agresseurs ont proféré des menaces et des insultes à caractère raciste.

"Des individus vêtus de noir, cagoulés, munis de battes, venant du vieux Lyon et criant +sales bougnoules+ : comment ne pas voir là la marque nauséabonde de l'ultra droite ? Il est temps que ces groupuscules violents soient mis hors d'état de nuire !", a réagi sur Twitter le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld.