A lire aussi

20-11-2017 09:12

Économie sociale et solidaire : Un partenariat win-win

L’économie sociale et solidaire au Maroc n’a pas encore atteint le niveau escompté de…
Rejoignez nous sur :
Business

Le groupe appartenant à Abdelhadi Alami a misé 150 MDH dans la construction de l’hôtel Khalij Agadir, sur 2 hectares.

«On laisse jouer le cœur», c’est par ces mots que Abdelhadi Alami, patron du groupe Dounia Hôtels, a marqué son retour sur la scène touristique à Agadir après 25 ans d’absence. Et c’est le terrain de l’ancien Sporting club de tennis PLM, ayant accueilli, à maintes reprises, le tournoi ATP d'Agadir, qui a permis ce renouement avec la destination Agadir. «L’hôtel Khalij Agadir tire son nom de la baie de la ville qui fait partie du club des plus belles baies du monde», précise Abdelhadi Alami. D’un montant d’investissement égal à 150 MDH, l’hôtel sous forme d’un riad de luxe est étalé sur 2 hectares. Quant au choix de l’investissement, il a porté sur l’ouverture d’un hôtel-boutique qui offre une centaine de suites et duplex ainsi que divers lieux d’animation et de détente. L’histoire de l’établissement remonte à plusieurs années puisque le groupe voulait construire un hôtel 4* avant de réaliser une unité 5* qui peut héberger 250 à 300 touristes avec plus de 11 points de vente.

Aujourd’hui, «l’hôtel emploie 120 personnes et avec les autres espaces d’animation, on atteindra 250 employés», indique Abdelhadi Alami qui avait auparavant détenu l’hôtel les Dunes d’or, les Omeyyades ainsi que l’Hacienda. Par ailleurs, l’ancien professionnel du tourisme n’a pas caché son mécontentement vis-à-vis de la destination. «Après 25 ans d’absence, la ville d’Agadir s’est transformée en un «petit village», se désole-t-il. C’est pourquoi, le président-fondateur de Dounia Hôtels a appelé à la mise à niveau de la ville et la promotion de la destination. «Auparavant, l’eau, l’électricité et l'assainissement oscillent entre 0,1 à 0,2% du montant d’investissement, aujourd’hui, 5% de cette somme, soit prés d’1,7 MDH, a été consacré à ces paramètres, ce qui est trop». 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages