A lire aussi

15-09-2019 18:34

Fès : Plus de 113.000 bénéficiaires de l'initiative royale "un million de cartables"

Quelque 113.664 élèves scolarisés dans différents établissements d'enseignement relevant de la…
Rejoignez nous sur :
Business

La banque lance sa version du crédit habitat à taux variable dégressif. Une offre destinée aux jeunes actifs, qui se retrouvent souvent avec des budgets serrés lors de l’acquisition de leur premier bien immobilier. Le crédit sera ainsi plafonné à 5,1%, avec un réajustement à 4,1% en cas de baisse des taux du marché.

La Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI) vient de lancer une nouvelle offre crédit habitat à taux variable dégressif destinée aux jeunes actifs. Une initiative qui surprend le milieu bancaire, à un moment où les différents opérateurs du marché s’attendent à une hausse des taux d’intérêts, surtout après le dernier rappel à l’ordre de Bank Al-Maghrib, par rapport à la baisse démesurée des taux du crédit immobilier.

Déjà, en 2016, le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques -composé de Bank al-Maghrib, de l'AMMC, de l'ACAPS et du ministère de l’Économie et des finances- avait appelé les banques à plus de vigilance quant à leur exposition aux risque de taux d’intérêt, en cas de poursuite de la baisse. Une situation qui pourrait altérer le niveau de rentabilité des établissements bancaires, expliquait le comité. Suite à cette alerte, certaines banques se préparaient en coulisses pour augmenter leur taux dans les mois à venir.  Or, pour BMCI, «le crédit variable dégressif ne s'inscrit pas dans une optique de différentiation par les taux qui n'a pas réellement de sens en matière de conseil client». L’offre garantirait plutôt au client une sécurité contre la hausse des taux et un profit en cas de baisse des taux. «En effet, le taux initial, qui est la référence de départ, s'ajustera naturellement aux évolutions du marché pour les futures demandes de crédits», annonce le top management. Le taux variable sera ainsi plafonné à 5,1% lors de la souscription initiale. Il variera ensuite suivant les fluctuations du marché. En cas de baisse, le taux se positionnera à 4,1%.

En cas de hausse, le taux retournera à son taux initial de 5,1%. Ce changement de taux entraînera du coup l'ajustement de la mensualité pour conserver la durée de remboursement qui s’étale sur 20 ans. Concernant sa rentabilité, la filiale du groupe français BNP, qui estime suivre la cohérence du marché, reste sereine.

En effet, pour la conception de leurs offres, celles-ci font l'objet d'études avant leur lancement, après analyse de tous les aspects. L’offre s'adresse ainsi à tous les profils de clients, même si le taux variable dégressif peut séduire en premier lieu les jeunes actifs (30-35 ans), qui ont besoin d'être rassurés sur la part que représentent leurs charges dans un budget souvent serré au début de leur vie active. Ce qui rejoint, en quelque sorte, les données du Haut-commissariat au plan qui révèlent que cette tranche de jeunes actifs subit un grand décalage, caractérisé essentiellement par l’accès tardif au logement et à l’emploi. «L’objectif étant de proposer à tous les actuels clients et futurs clients des solutions de financements adaptées et innovantes», souligne le management. À travers sa multitude d’offres et l’élargissement du réseau, la banque souhaite propulser la collecte des dépôts, qui a atteint 42,2 MMDH à fin 2016. Mais la banque souhaite surtout améliorer la part des prêts octroyés pour le logement dans le global des crédits à la clientèle (49,9 MMDH).

À fin 2016, la proportion de ce type de prêts s’élève à 25% (avec 12 MMDH), et se place juste après les crédits à court terme qui s’élèvent à 35% (17,4 MMDH). Pour rappel, la BMCI avait lancé en 2015 son plan stratégique «BMCI 2020», avec pour ambition de devenir une banque de référence pour ses clients et de participer activement au financement de l’économie marocaine. Ce plan repose sur quatre piliers: une vision résolument orientée client, une qualité de service réaffirmée, le développement du digital et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages