A lire aussi

17-08-2019 10:15

Hicham Daoui, un analphabète devenu licencié derrière les barreaux

D’analphabète à licencié en droit privé le tout, derrière les barreaux. C'est le parcours atypique…
Rejoignez nous sur :
Business

Nectarome mise gros sur le luxe. Le management balise désormais le terrain à une extension de l’activité appelée à prendre de l’envol dans les prochaines années.

Nectarome voit très grand. Le luxe est désormais au cœur de la stratégie de la société créée en 1997. Il a fallu près de 20 ans d’activité pour que le management décide de revoir son positionnement stratégique et son business model, croissance de l’activité oblige ! «Dans les trois années à venir, nous allons nous orienter vers le grand luxe», lance d’emblée Jalil Belkamel, un des trois scientifiques fondateurs de la marque. En attendant, le management balise le terrain à une extension de l’activité appelée à prendre de l’envol dans les prochaines années. En témoigne le lancement prévu en début 2017 d’une nouvelle usine de production de 4.000 m2, pour un investissement de 4 MDH, en vue de répondre aux normes les plus strictes au niveau international. Déjà, avec l’unité installée au sein de son jardin bio-aromatique, le premier au Maroc (située à 35 km de Marrakech), Nectarome se targue d’une offre de près de 150 références produits, en conditionné pour les particuliers, mais également en vrac pour les professionnels. Elle exporte aussi dans une quinzaine de pays et est présente dans les plus grandes enseignes hôtelières du Maroc. Un business qui permet de générer un chiffre d’affaires de 15MDH que se partagent, à parts égales, le marché à l’export avec des objectifs bien définis par pays, et le marché local où cinq points de vente estampillés Nectarome assurent la distribution auprès des particuliers. Trois d’entre ces points de vente justement sont sis à Marrakech alors que les deux autres opérationnels à Casablanca et à Rabat. Un nombre qui devait se multiplier à partir de l’année prochaine avec de nouvelles ouvertures.

Cette fois, un new look devra marquer les magasins, qui pourraient être, d’ailleurs, ouverts en franchise. En fait, le logo, le packaging, le code couleur, le concept magasins… tout change. Rien n’est laissé au hasard. Pour mieux se repérer, un code couleur, qui sera notamment visibles sur les nouvelles étiquettes produits, est choisi pour chaque gamme (soins, hammam, bain, alimentaire, maison et cadeaux). À vrai dire, l’identité visuelle dévoilée à la presse samedi dernier à Marrakech, en dit long sur les nouveaux défis que se fixent désormais les trois scientifiques (Jalil Belkamel, pharmaco-chimiste et phyto-aromathérapeute, spécialisé en huiles essentielles ; son frère, Fattah Belkamel, docteur en pharmacie et également spécialisé en huiles essentielles ; et enfin Youssef Dehbi, formulateur cosméticien). D’ailleurs, c’est la technicité dont ils font preuve qui fait la force de Nectarome et qui leur permet d’innover et de proposer sur le marché les premiers produits cosmétiques naturels haut de gamme au Maroc. Autre élément capital, ils s’inspirent dans leur démarche des recettes de beauté traditionnelles marocaines, alliant subtilement mais efficacement modernité et terroir. Ce n’est pas tout.

La société se distingue aussi par l’accompagnement de la clientèle professionnelle dans la création de ses cartes de soins et protocoles, en plus des audits et formations qu’elle leur dispense. Bref, l’année 2017 s’annonce sous de bons auspices pour Nectarome, qui compte une cinquantaire d’employés. Notons que le lancement de la nouvelle unité de production promet une meilleure activation du service R&D et, donc, le lancement de nouveaux produits et la conquête de nouveaux marchés.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages