A lire aussi

09-12-2019 13:17

Lutte contre la corruption. Le plan d’action de 2020 finalisé

De nouvelles mesures destinées à atténuer le phénomène dans les services névralgiques adressés aux…
Rejoignez nous sur :
Business
Youssef Draiss : Directeur général de Casa Transports

Le projet de réorganisation des transports en commun dans la ville de Casablanca franchit une nouvelle étape. Après une première expérience pleine d’enseignements, les travaux de réalisation de la deuxième ligne du réseau de Tramway vont bon train. Youssef Draiss, DG de Casa Transports, nous en dit plus.

Les Inspirations ÉCO : Après une première expérience pleine de succès, comment estimez-vous l’état d’avancement de la deuxième ligne de Tramway ?
Youssef Draiss : Nous sommes en avance sur nos prévisions de pratiquement un mois. Grâce à l’expertise que nous avons acquise lors de la réalisation de la première ligne de Tramway, nous sommes désormais rodés à l’exercice, et nos partenaires aussi. Les anicroches organisationnelles qu’ont expérimenté les parties prenantes au projet sont aujourd’hui maîtrisées, et les échanges fluidifiés. La réalisation du premier projet a nécessité deux ans de travail acharné. Celle de la 2e ligne n’en requerra pas davantage. Par ailleurs, l’ensemble des marchés ont déjà été adjugés par voie d’appel d’offres. Nous n’avons expérimenté aucune mauvaise surprise de ce côté-là. Aussi, les premières rames nous seront très bientôt livrées par Alstom. Les chantiers atteindront leur vitesse de croisière dans l’année qui suit, et nous escomptons une mise en service en octobre 2018.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières au moment de la concrétisation du projet ?
Aucune, hormis le voler foncier du projet. Naturellement, quand vous entreprenez un projet de cette envergure, il n’est pas rare de rencontrer certaines difficultés quand la carte des tracés n’est pas entièrement du goût de tous les propriétaires privés, ce que nous comprenons volontiers. C’est la raison pour laquelle nous avons, d’une part, engagé préalablement des négociations pour le repositionnement des propriétés. D’autre part, et c’est une nouveauté que Casa Transports a introduit, nous nous sommes engagés à restituer l’équivalent de 6.000 m² d’espaces verts et avons recouvert certaines de nos installations d’un habillage en béton pour y installer des terrains de sport au profit des jeunes. Ces structures seront mises à disposition du Conseil de la ville, qui en assurera la gestion.

Casa Transports suit une logique de cohérence. En quoi consiste-t-elle ?
La cohérence est la principale valeur sur laquelle notre modèle de développement est bâti. Gérer et résoudre la problématique du transport en commun dans une ville comme Casablanca demande énormément de mobilisation et d’investissements. Ce que nous proposons chez Casa Transports est une organisation urbaine, saine, responsable, qui respecte les enjeux écologiques et optimise la circulation. C’est ce que nous appelons la mobilité durable. Ce concept est fort de plusieurs sens, qui versent tous dans l’éco-responsabilité et la transition vers des moyens de circulation de qualité, qui permettent un gain de temps et d’énergies inouïs, et qui préservent la qualité de vie des Casablancais. Ces derniers se déplacent beaucoup, plus fréquemment qu’il y a 10 ans. Et l’offre actuelle en moyens de transport citadins est loin de suffire à cette demande, grandissante et de plus en plus exigeante. Ainsi, nous ne nous arrêterons pas à cette 2e ligne, mais nous en engagerons une 3e et une 4e, qui totaliseront, à terme, plus de 250 rames sur toute la ville.

Quand ces projets seront-ils mis sur les rails?
Les appels d’offres pour ces projets futurs se tiendront en novembre prochain et permettront d’identifier les prestataires les plus aptes à nous accompagner dans notre vision, notamment pour ce qui relève de l’installation prochaine de lignes de bus BHNS (Bus à haut niveau de service). Ajoutez à cela les 15 parkings relais que nous projetons d’installer et les systèmes de vidéosurveillance pour le volet sécurité, et vous obtenez une ville intelligente et organisée, avec une circulation aux flux maîtrisés et une nouvelle conscience environnementale qui se traduit par des comportements à adopter par chacun, et dans laquelle chaque Casablancais pourra bénéficier de l’ensemble de ces services en n’usant que d’un ticket unique. Voilà notre ambition et la finalité de l’ensemble des projets engagés d’ici 2022. 


Fiche technique de la T2
Le réseau de transport en commun de la ville de Casablanca change à nouveau de visage. La ligne T2 du réseau de Tramway de la capitale économique desservira 9 arrondissements sur une longueur de 22,5 km au profit d’une population estimée à 1.058.220 personnes. La ligne T2 traversera ainsi l’axe Ain Diab, Hay Hassani, Beauséjour, Anoual, El Fida, Mers Sultan, Hay Mohammadi et Ain Sebaâ puis Sidi Bernoussi, le tout en une durée de 1 heure et 3 minutes. La nouvelle ligne sera également dotée de deux points de correspondance avec la ligne T1, à savoir dans les stations Abdelmoumen et Ibn Tachfine, et comportera 33 stations voyageurs. Pour financer le projet, qui a mobilisé un investissement total de 4,28 MMDH, le Fonds d’appui aux réformes du transport contribue à hauteur d'1,8 MMDH, la Commune urbaine de Casablanca à concurrence de 385 MDH et la Région de Casablanca-Settat pour 385 MDH. Le reliquat, soit 1,7 MMDH, est assuré par des emprunts garantis.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages