A lire aussi

17-11-2018 16:52

Qui est Driss Guerraoui, le nouveau président du Conseil de la Concurrence?

Driss Guerraoui a été nommé par le roi Mohammed VI, ce samedi, président du Conseil de la…
Rejoignez nous sur :
Business

L’endettement du club fassi a atteint 6,72 MDH durant la saison 2015/2016. Durant la même saison, ses recettes ont atteint 20,89 MDH alors que ses dépenses sont de l’ordre de 20,5 MDH.

Avec une présence de 27 sur 47 membres, l’assemblée générale ordinaire (AGO) du Moghreb de Fès, section football, s’est tenue le 19 juillet dernier. Les travaux de cette assemblée ont été consacrés à l’examen et la présentation du rapport moral et financier ainsi qu’au renouvellement du 1/3 du bureau dirigeant. Ainsi, à la date du 1er juillet 2016, les recettes totales du club lors de la saison 2015/2016 se sont élevées à 20,89 MDH, alors que les encaissements de la même période sont évalués à 21,41 MDH, dont 1,35 MDH relatifs à 2014/2015. Il faut noter que les principales ressources du club proviennent principalement du sponsoring et des subventions des collectivités locales avec respectivement 4,08 MDH et 4,5 MDH.

En ce qui concerne la subvention de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), le montant de cette dernière a été de 7,20 MDH. Pour la même période, les ventes des billets n’ont rapporté au club que 1,88 MDH alors que les recettes des transferts des joueurs n’ont été que d'1,15 MDH. Quant aux dépenses 2015/2016, leur montant s’est élevé à 20,54 MDH, tandis que les encaissements de la même période sont évalués à 23,60 MDH, dont 8,04 MDH relatifs à 2014/2015. Les charges qui pèsent le plus sur le budget du club sont les salaires des joueurs avec quelque 4,75 MDH, les primes de signatures et la rémunération du directeur technique de l’école avec 3,79 MDH auxquelles s’ajoutent les frais de déplacements et de concentrations avec 2,99MDH. Le solde des recettes/dépenses de la saison a atteint 343.797 DH.

D’après le même rapport financier présenté par le comité du club, le solde de la trésorerie à la fin de la saison a affiché un bénéfice de 3.434 DH. S’agissant de l’endettement, celui-ci a atteint 6,72 MDH durant la saison 2015/2016. Quant à la saison 2016/2017, les comptes prévisionnels du club en matière de recettes et de dépenses prévoient respectivement des montants de 17,97 MDH et de 21,55 MDH. Sur un autre registre, le président du club, Ahmed El Mernissi (photo), a mis l’accent sur la problématique des subventions octroyées aux clubs par les autorités locales.

Pour lui : «Les clubs des autres villes perçoivent des subventions qui varient entre 8 et 15 MDH alors que le club fassi ne perçoit que 3,7 MDH, sachant que la ville de Fès est démographiquement la deuxième ville la plus peuplée du Maroc». Partant de ce constat, le président du MAS demande aux autorités locales «d’aligner le club en termes de subventions sur celles octroyées par les autres villes à leurs clubs». Par ailleurs, en abordant son programme pour la prochaine saison, El Mernissi a précisé que son club va renforcer sa stratégie d’encadrement des jeunes. «Nous allons ainsi adopter une nouvelle politique de prospection des jeunes dans les quartiers populaires de la région de Fès-Meknès», note le président.

Ceci étant, il faut noter que certains membres de ce club ont boycotté l’assemblée, accusant le bureau d'une mauvaise gestion qui a conduit à la relégation du MAS en deuxième division et demandant par la même occasion la démission de tous ses membres. Ce n’est pas tout, juste à côté du lieu de l’assemblée, un sit-in a été organisé par une partie des supporters du club. Ils demandent également la démission du bureau. Cette assemblée générale intervient après celle tenue en janvier dernier, laquelle avait élu Ahmed Mernissi, président du bureau dirigeant, en remplacement de Rachid Ouali Alami.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages