A lire aussi

27-06-2017 11:12

«L’Aivam table sur une croissance de 5 à 10% en 2017»

Adil Bennani, président de l’Aivam L’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam)…
Rejoignez nous sur :
Business

Une délégation gabonaise conduite par la présidente de la Cour Constitutionnelle de la République Gabonaise est en visite à Agadir dans le cadre de l'accord signé à Libreville en présence du Souverain et le président du Gabon en 2014.

Moins d'une année après sa signature, l'accord signé entre l'Université internationale d'Agadir et l'Institut gabonaise Berthe et Jean à l'occasion de la visite royale en Afrique se concrétise au service de la coopération Sud-Sud. C'est mercredi prochain qu'Universiapolis accueillera Marie-Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour Constitutionnelle de la République Gabonaise, dans le cadre de ladite convention signée à Libreville en présence de Sa Majesté le Roi et le président du Gabonen 2014. Une cérémonie de remise du Doctorat Honoris-Causa sera organisée à l'attention de Madeleine Mborantsuo en présence d'Abdu Razzaq Guy Kambogo, ambassadeur du Gabon au Maroc, et de plusieurs personnalités régionales ainsi que la communauté gabonaise d'Agadir. Cette visite de travail s'inscrit également dans la continuité des travaux de coopération initiés lors de la dernière tournée royale. Les rencontres entre la délégation qui accompagne la présidente et le responsable d'Universiapolis permettront de passer un nouveau jalon dans le projet de coopération entre l'Université Internationale de Libreville et l'Université Internationale d'Agadir.

Cette dernière a donné une impulsion à son activité d'enseignement supérieur privé, via le renforcement de son positionnement en Afrique. Parmi les 24 accords signés récemment au Gabon, figure en effet celui conclu entre Universiapolis et l'Institut Berthe et Jean.  L'accord a pour objectif d'initier la création d'une université privée «Université internationale de Libreville», basée sur le modèle d'Universiapolis, en vue de contribuer au développement de l'enseignement supérieur gabonais. Les domaines de collaboration s'étendent aux aspects liés à la création de l'Université internationale de Libreville, la structuration de filières de formation supérieure, la mise en œuvre et le développement du système pédagogiques nord-américain dans les filières de formation dispensées. Ce partenariat s'inscrit en effet dans la volonté commune des deux parties de mettre en synergie leurs compétences et leurs moyens en vue d'ériger des filières de formation qui répondent aux besoins du plan Gabon-Émergence. Cet accord s'inscrit également dans la suite logique du positionnement d'Universiapolis, puisque les étudiants subsahariens représentent 25% de l'effectif global de l'université.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages