Au moment où la saison sportive s'acheminait tranquillement vers sa fin, la commission de programmation de la Ligue professionnelle, LNFP, a soudainement décidé d'annuler, sine die, la mise à jour du calendrier qui prévoyait un match opposant le leader Wydad à l'OCK, toujours menacé de relégation. Le comble c'est que la même commission a programmé 24 heures après un autre match du Wydad comptant pour la 29ème journée au moment où tous les autres matchs sont programmés lundi.

Du coup, le Raja, en course pour le titre crie au complot et menace de boycotter le reste du championnat. Le MAT n'est pas en reste, il revendique l'égalité des chances en faisant jouer le match Wydad-Ock tant qu'il y a de l'enjeu. De son côté, l'OCK déplore l'annulation de son match sans son consentement, et l'IRT se dit pris au dépourvu puisque son match contre le Wydad est avancé de trois jours sans prendre en compte les conditions du déplacement du club du nord.

L'origine de toute cette anarchie? Plusieurs observateurs pointent du doigt l'absence de neutralité des instances dirigeantes du football national. Faut-il rappeler par exemple que Fouzi Lakjaa, président de la FRMF, est en même temps président de la RSB. Tout le monde se rappelle du scandale du match comptant pour la CAF où le Raja a été privé d'une victoire claire et nette. Autre exemple, il se trouve que Said Naciri, président de la LNFP, est en même temps aux commandes du Wydad.

C'est pourquoi, dans pratiquement toutes les polémiques, le nom des deux clubs ressort, à tort ou à raison, ce qui porte préjudice à leur image et porte le discrédit sur Lakjaa et Naciri.

Or, les pays les plus développés dans le football ont bel et bien trouvé la parade. Les présidents des instances dirigeantes sont issus des clubs amateurs non impliqués dans la compétition de l'élite, ou n'appartiennent pas carrément au microcosme footballistique.

Pourtant cette polémique n'aurait jamais eu lieu si le match retard a été joué aujourd'hui comme initialement prévu, et les journées 29 et 30 reporté à l'après finale-retour de la champions league, afin de permettre au Wydad et au RSB de se concentrer sur ces matchs phares loin des polémiques et de la pression des matchs.

 

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages