Le geste du capitaine algérien n’est visiblement toujours pas passé du côté égyptien.

Vendredi dernier, le milieu de terrain de Manchester City a ignoré les officiels égyptiens, dont le premier ministre, Moustafa Madbouli, lors de la cérémonie de remise du trophée. Pressé de soulever le trophée, Mahrez s’est précipité sur celui-ci avant de leur accorder la poignée de main, un geste perçu comme une déclaration de guerre par certains partisans du pays hôte.

Alors que les médias locaux parlent de snobisme, attirant l’attention sur l'insolence du joueur, l’avocat égyptien Samir Sabri est allé jusqu’à soumettre une demande officielle au procureur général afin d’interdire à Mahrez l’accès au territoire, plaidant une ‘’insulte à la Nation’’.

Connu pour ses prises de position contre les politiciens, le Mancunien n’a toujours pas réagi aux circonlocutions dont il fait l’objet en Égypte.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages