Initiée sous le patronage du roi Mohammed VI, le marathon international de Rabat a signé dimanche une cinquième édition exceptionnelle, avec plus de 24.000 athlètes au départ, de belles prestations des champions marocains et deux nouveaux records "Kényans" de cette compétition

Tout en sillonnant les principales artères de la "Ville lumière", les Kényans et les Ethiopiens ont, comme à l'accoutumée, placé la barre très haut. Les Marocains, eux aussi, n’ont pas lâché prise.

Le Kényan Sammy Kigen a signé une grande performance. Avec un chrono de 2h08min12sec, il s’est adjugé le titre de cette édition, tout en battant le record de la compétition. 

Malgré quelques difficultés sur le plan physique, le Marocain Othmane El Goumri (2:08:20) a arraché la deuxième place, alors que l'Éthiopien Chele Dechasa (2:08:25) a fini troisième.

Représentant l’OCS, El Goumri a également été sacré champion du Maroc. 

Sylvia Kibet a marché sur les mêmes traces de son compatriote. Bouclant le parcours de la course en 2h25min52sec, Sylvia a pris la marche N°1 d’un podium, 100% kényan, et battu par là même l’ancien record. Shelmith Muriuki (2:33:29) est rentrée 2è, alors que Priscah Cherono (2:34:27) a franchi la ligne à la 3è place. 

Aziza Selsouli (2 :49 :19) du Club Amal Sud Safi d'athlétisme (AASS), a remporté, quant à elle, le championnat du Maroc.

Au Semi-Marathon, la victoire finale est revenue au Kényan Felix Kipkoech. 

Auteur d’un chrono de 1h01min24sec, Kipkoech a devancé les deux Marocains Hamza Lamqartass de l’OCK (Champion du Maroc) avec 1:02:13 et Abderahmane Kachir (1:03:10). 

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages