A lire aussi

23-04-2019 15:47

L’EI revendique les attentats au Sri Lanka

Le groupe État islamique (EI) a revendiqué, ce mardi, par le biais de son agence de propagande…
Rejoignez nous sur :

Contre une équipe argentine au palmarès assez éloquent, le match sera certainement difficile, a affirmé, lundi à Tanger, le sélectionneur national Hervé Renard.

Lors de la conférence de presse d'avant-match, le technicien français a qualifié la rencontre qui opposera, mardi au Grand Stade de Tanger, les Lions de l'Atlas à l'Albiceleste de "grand match de prestige", rappelant que ce n'est pas la première confrontation entre les deux sélections et que l'objectif ultime est de produire une prestation meilleure que la précédente.

Sur l'absence de la vedette du FC Barcelone Lionel Messi, Renard a regretté l'absence du quintuple ballon d'or contre qui le match aurait été "fabuleux", sans pour autant sous-estimer les autres joueurs de l'équipe championne du monde 1986.

"Dans le football, le collectif est plus important", a-t-il insisté.

Sur les raisons qui ont motivé le choix de la sélection argentine, le double champion d'Afrique a fait savoir le fait d'affronter toujours des équipes qu'on « connaît par cœur» devient à un certain moment une routine.

"L'école sud-américaine est énorme. Ce sera un match de grand calibre et l''essentiel est d'en tirer le maximum de leçons et d’expérience ", a-t-il justifié. Renard s'est, ensuite, attardé sur les pépins physiques de certains éléments clés, expliquant que les blessures font partie des aléas du football et que l'équipe nationale comprend tellement de bons joueurs pour compenser ces absences.

"Demain je ferai aligner la meilleure équipe qui puisse faire face à l'Argentine", a-t-il dit avec confiance.

Arrivant au sujet de la CAN-2019, le Français a fait savoir qu'il a encore (presque) 3 mois pour « tout régler » et faire appel aux meilleurs éléments qui seront "collectivement" aptes à mener cette sélection marocaine le plus loin possible.

"La coupe d’Afrique... je connais un petit peu ! C'est ma 7ème CAN, j’ai un "tout petit peu" d’expérience pour essayer de faire les meilleurs choix possibles", a dit le Renard du football africain.

Renard s'est enfin montré heureux d'avoir joué dans différents stades marocains et a souligné que chaque enceintes a ses propres spécificités.

"Ces derniers temps, on appris l’habitude de jouer a Casablanca. A Tanger, le public est très chaleureux et connaisseur en matière de football. Il sera comme toujours derrière son équipe. On a toujours besoin de son soutien pour avoir les meilleurs résultats possibles", a-t-il martelé. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages