Crédit Agricole Fellah Trade

Mondial 2026. Une task force en terrain hostile

Le groupe de travail chargé de l'évaluation des candidatures à l'organisation de la Coupe du monde 2026 de football démarre aujourd'hui ses visites au Maroc. Zoom sur les prérogatives d'un groupe contesté.

Les cinq responsables de la FIFA (photos) qui décideront du sort de la candidature marocaine démarrent leurs visites d'inspection ce matin par la ville de Marrakech. Ce sont quatre jours de travail dense qui se préparent entre des déplacements à Agadir, Tanger et Casablanca. Cette visite survient dans un contexte de désaccords de fonds entre la FIFA et le Comité de candidature Maroc 2026. L'échange de lettres entre les deux parties n'a pas dissipé les divergences autour du système de notation suivi par la task force. Les responsables marocains appellent la FIFA à observer une «procédure juste et transparente». La FIFA répond par un système de notation complexe mais surtout nouveau où les dossiers marocains et américains seront «les cobayes» de ce système.

AGENDA DE LA VISITE
Marrakech 16-17 avril

Agadir 17-18 avril

Tanger 18-19 avril

Casablanca 19 avril

Éviter la note éliminatoire
La task force est la première grande nouveauté du nouveau processus d'attribution de la Coupe du monde. Ce fameux groupe de travail chargé n'a transmis à la FIFA son système d'évaluation que le 8 mars 2018. Un guideline en cours d'adaptation, qui a de quoi irriter l'équipe marocaine. La task force est formée d'experts issus de l'administration de la FIFA et de ses commissions permanentes. Ces spécialistes sont sensés réaliser une évaluation «précise et impartiale que possible», exige la FIFA dans le règlement de la candidature. «Deux membres de ce groupe sont des salariés de la FIFA et donc dans un rapport hiérarchique avec le conseil de la FIFA», signale Yayha Saïdi, expert en droit du sport. D'ailleurs, le conseil de la FIFA continuera d'avoir son mot à dire dans ce processus.

«Le Conseil de la FIFA détermine les candidatures à soumettre au vote du Congrès», précise le règlement de la candidature. Cette décision du conseil est basée sur le rapport du groupe de travail. Que contiendra ce rapport décisif de cet organe ? L’évaluation des candidatures se fera en trois étapes. Une évaluation de «la conformité de la candidature», qui étudiera le niveau de conformité de chaque candidature par rapport aux exigences de la procédure. Ensuite, une «évaluation globale des risques», qui étudiera les risques et avantages ainsi qu'une projection des coûts et revenus de chaque candidature.

Enfin, une «évaluation technique», qui analysera la quantité et la qualité des principales composantes des candidatures liées aux infrastructures et recettes/coûts et dont les résultats sont consignés dans un rapport au moyen d'un système de notation établi par la FIFA de 0 à 5. La note minimale étant de 2 points. Cette évaluation couvre les infrastructures qui représentent 70% de la note et les critères commerciaux 30%. «Si la candidature n'obtient pas les notes minimales requises […] ce manquement a pour conséquence de disqualifier la candidature en vue d'une éventuelle désignation par le Conseil de la FIFA […].

La candidature doit donc être considérée comme inéligible et exclue de la procédure de candidature». Avec cette clause, la task force a les pleins pouvoirs…

Le Flash Sport

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages