Pour sa première session de l’année, l’association a mis à l’honneur Nawal El Moutawakil. La légende de l’Athlétisme a animé une conférence sur les voyages et le monde olympique.

Un retour en images sur les moments forts qui ont marqué les jeux olympiques depuis Athènes en 1896 jusqu’à Rio en 2016 mais aussi les étapes clés de la carrière de Nawal El Moutawakil en tant qu’athlète, ministre des Sports, puis présidente de la Commission de coordination des Jeux olympiques. C’est dans un véritable voyage dans le temps que la légende marocaine de l’athlétisme a entraîné son auditoire, par moments torche olympique en main lors de la rencontre inaugurale de l’Association Paolo-Ibn Batouta, mardi dernier. «Il n’y avait pas meilleur choix de conférencière pour incarner le thème de notre rencontre, le rapport entre «les voyages et le monde olympique», a déclaré Othman Cherif Alami, PDG d'Atlas Voyage et président de l’association. «Les voyages et le sport sont étroitement liés et complémentaires.

Le sport entraîne beaucoup de déplacements pour concourir dans divers pays et destinations et les grandes manifestations sportives sont devenues de puissants motifs de voyages», a expliqué Moutawakil, se basant avant tout sur sa propre expérience. «Entre 2009 et 2016, l’année où se sont tenus les jeux de Rio, j’ai parcouru plus de 200.000 km entre Casablanca et la capitale brésilienne, visité plus de 120 sites sportifs et participé à 10 réunions de la Commission de coordination du CIO ainsi qu’à plus de 100 réunions avec des hauts responsables du gouvernement brésilien pour l’organisation de ces jeux», a-t-elle révélé. Une mission qui, en plus des autres menées par l’ancienne championne olympique en tant que ministre des Sports, a conduit El Moutawakil dans plusieurs dizaines de pays à travers les cinq continents. «De nos jours, un nombre incalculable de compétitions ont lieu dans chaque pays aux niveaux régional et mondial chaque année, et drainent des foules de plus en plus nombreuses», a soutenu El Moutawakil, laquelle a rappelé à titre d’exemple que les derniers J.O. ont accueilli 11. 306 athlètes de 206 pays et 4 millions de visiteurs dont 1, 2 million pour la seule ville de Rio parmi lesquels 410.000 étrangers.

Toujours selon les statistiques du CIO, El Moutawakil révèle que les 17 jours de célébration et de fête ont rapporté aux Cariocas 100 millions de dollars au total par le biais du service de location de logements et de faire remarquer que «94% des touristes étrangers veulent visiter Rio de nouveau». Il convient également de rappeler à ce sujet que toujours sur le plan touristique, la ville s’est dotée, à l’issue de l’événement, de 52 nouveaux hôtels d’une capacité totale d’accueil de 10.694 nouvelles chambres.

Par ailleurs, les nouveaux hôtels construits avant les jeux ont nécessité la création d’au moins 16.000 postes. Des chiffres pour le moins enrichissants pour les professionnels présents à cette première rencontre. Il convient de souligner à ce propos que l’approche conviviale et informative a été choisie comme élément différenciateur de la nouvelle association qui compte tenir ses réunions chaque mois autour d’une thématique concernant la destination Maroc. «Nos réflexions portent outre le tourisme sur des problématiques telles que la mobilité et le développement durable, le respect de l’environnement», précise Alami en annonçant la tenue d’une rencontre le 8 mai prochain sur «les élections françaises et leurs conséquences pour le Maroc». Il est à noter que l’association Paolo-Ibn Batouta compte à présent une trentaine de membres dont des agences de voyages, des transporteurs terrestres et aériens, des restaurateurs, des experts et consultants, des hôteliers, des institutions, des formateurs et des investisseurs. Un nombre qu’elle compte porter à 100 d’ici la fin de l’année.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages