Le président de la Russie, Vladimir Poutine, a indiqué que son pays a fait l’objet de 25 millions cyberattaques durant la Coupe du monde, remportée hier par la France.

D’origine inconnue, 25 millions de cyber-attaques ont ciblé la Russie, pays organisateur de la Coupe du monde remportée par la France, hier samedi 15 juillet, en s’imposant par 4 buts à 2 face à la Croatie. «Pendant la période de la Coupe du Monde, près de 25 millions de cyber-attaques et d'autres actes criminels sur les structures de l'information en Russie, liés d'une façon ou d'une autre à la Coupe du Monde, ont été neutralisés», a déclaré Poutine lors d'une rencontre avec les services de sécurité russes, dimanche 15 juillet. Et d’ajouter : «Derrière ce succès, se cache un très important travail préparatif, opérationnel, d'analyse et d'informations, nous avons utilisé toutes nos forces, notre concentration était à son maximum», a souligné Poutine.

L’annonce de cette nouvelle ouvre la porte à plusieurs questions puisque survenant dans un contexte où la Russie a été maintes fois accusée par plusieurs pays occidentaux de mener des attaques informatiques. D’ailleurs, Washington et Londres ont récemment accusé la Russie d’avoir attaqué des millions de matériels connectés. Dans cette trame, le chef du renseignement américain, Dan Coats, a affirmé que les piratages informatiques menaçant les Etats-Unis s'accentuaient, notamment en provenance de la Russie. «Les acteurs russes et autres tentent aussi d'exploiter nos vulnérabilités dans nos infrastructures vitales», a-t-il assuré.

Autre point qui serait non moins révélateur sur ladite annonce, est l’inculpation, vendredi 13 juillet, de douze agents du renseignement russe par les autorités américaines pour avoir piraté les ordinateurs du parti démocrate lors de la campagne présidentielle de 2016, qui a été remportée par Donald Trump. Moscou a toujours démenti toute ingérence dans l'élection.

Il est à rappeler que ces annonces russe et américaine interviennent peu avant la rencontre entre Trump-Poutine, ce lundi 16 juillet, lors du premier Sommet bilatéral à Helsinki.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages