Redouane Achik, arbitre assistant, continue de représenter le Maroc durant cette Coupe du monde 2018.

Redouane Achik, l arbitre assistant, continue de représenter le Maroc durant cette Coupe du monde 2018. L’arbitre de 46 ans a oeuvré durant ce Mondial lors de la rencontre Angleterre-Panama le 24 juin pour le compte du 1er tour. L’arbitre marocain fait partie du trio africain avec l’égyptien Ghead Grisha (centre) et le soudanais Waleed Ahmed (assistant). «Cette nouvelle expérience est formidable. Je me suis préparé durant de longs mois», confie-t-il à la chaine TV Bein Sport. Et d’ajouter : «Notre trio d’arbitres est parmi les plus compétents et expérimentés dans le monde et en Afrique». Achik qui est à sa troisième Coupe du monde est aujourd’hui le digne et seul héritier de Said Belkoula, icône de l’arbitrage marocain et africain.

En Russie, il fait partie des dix arbitres africains à prendre part à cette Coupe du monde. Dans la vie de tous les jours, Redouane est formateur au sein de l’usine de SOMACA, à Casablanca. Il a démarré sa carrière au sein du constructeur automobile en 1998. «Je suis ravi de représenter le Maroc à la Coupe du monde. Je tiens à remercier la SOMACA et mes collègues pour leur soutien indéfectible, et j'espère que je les rendrai fiers de cette grande compétition internationale», déclare-t-il au site institutionnel de Renault.

En parallèle avec son activité professionnelle, il poursuit une brillante carrière d’arbitre assistant en football. Il devient arbitre international en 2007. Ce qui lui permet de participer à dix Coupes d’Afrique des Nations et aux rencontres de la Ligue de Champions africaines. Il compte aussi un palmarès riche notamment une participation à la Coupe des confédérations FIFA et la Coupe du mondes des U19 en Corée du Sud. Sa consécration comme arbitre est passé par sa participation à la Coupe du monde de 2010 et 2014. En Brésil, il y quatre ans, il a même arbitré le match de troisième place lors de l’édition de 2014. Cette même année, il a pris part au JO de Rio au Brésil. Aujourd’hui, c’est le vétéran parmi les 17 arbitres internationaux marocains. 

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages