Après l’utilisation sélective de la technologie VAR, notamment lors des matchs du Maroc et du Nigeria, voici qu’une autre règle fait son apparition, encore une fois au détriment d’une sélection africaine.. À la fin de la dernière journée, les Lions de la Teranga se retrouvent en égalité de points avec le Japon (4 chacun), de buts marqués (4) et de buts encaissés (4). Sénégalais et Japonais se retrouvent donc à égalité parfaite, mais ils sont départagés au niveau de la règle du fair-play.

À l’issue des trois journées, le Sénégal a écopé de 6 cartons jaunes alors que le Japon en a eu 4. Une triste situation qui renvoie chez lui le dernier représentant africain en lice ! Ainsi, pour la première fois de l'histoire de la Coupe du Monde, une sélection est sortie de la compétition à cause de ce critère. Et le sort a décidé que ce soit le Sénégal. Un moment particulièrement douloureux pour les Lions de la Teranga qui auraient préféré que la différence se fasse sur un critère plus «sportif». Responsable de l’organisation des tournois et des événements à la FIFA, Colin Smith a fait savoir qu’un bilan sur ce point aura lieu après la compétition.

«Nous ferons le point après la Coupe du monde, avec les retours que nous aurons sur les situations. Nous verrons ce qu’il est possible de faire sur le plan du fair-play mais, pour l’instant, on ne voit pas le besoin de changer les réglementations mises en place», a expliqué le dirigeant devant la presse. «Bien sûr, nous voulons éviter les situations où les équipes pensent  à leur classement. Elles  doivent avancer en se focalisant sur leur propre performance et sur ce qui se passe sur le terrain. (…) Le critère du fair-play est un critère additionnel très clair, nous pensons que le fair-play et le respect sur le terrain font totalement partie du football que nous souhaitons promouvoir et c’est pour cela que nous l’avons mis en place». Mais la pilule a tout de même du mal à passer pour le milieu de terrain Alfred N'Diaye. «On est déçu. Tu ne penses jamais que tu vas être éliminé d’une compétition parce que tu as pris des cartons jaunes. Je trouve que c’est injuste, ce n’est pas normal qu’on se fasse éliminer comme ça», a pesté le joueur de Wolverhampton après la rencontre.

«On a fait une belle Coupe du monde, on peut avoir des regrets sur le fait qu’on ait beaucoup mené au score et qu’on ait pris des buts derrière», ajoute-t-il. D’autant que le déroulé du match Pologne-Japon n’a pas été des plus fair-play…En effet, alors qu’un nouveau but polonais les aurait éliminés (le Sénégal les aurait alors devancés à la différence de buts), les Japonais ont complètement fermé le jeu en entamant une passe à dix dans leur camp lors des dix dernières minutes du match face à la Pologne, déjà éliminée et qui n’a pas mis plus de pression que cela. Le public de Volgograd ne s’y est pas trompé en sifflant les Japonais pour leur attitude….

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages