Le Maroc n’a peut être pas marqué de buts en Russie mais il aura marqué les esprits à jamais avec la combativité de ses joueurs et la mobilisation de ses supporters qui, pour ce deuxième match du Maroc, étaient plus de 55.000 à faire le déplacement, peut-on lire sur le site de la FIFA. Un record ! Et pourtant, ce que l’histoire retiendra c’est que l’équipe marocaine est la première sélection officiellement éliminée du Mondial 2018.

Porte-voix de ses coéquipiers, Mehdi Benatia, n’a pas pu cacher sa déception à la sortie du terrain. Face aux médias, le défenseur n’a pas mâché ses mots : « Malheureusement, des gens proches de nous, nous avaient déjà tourné le dos après le premier match. Je le dis et je le répète, certaines personnes proches de l’équipe pensaient qu’on était devenus des enfants gâtés depuis la qualification à la Coupe du Monde, qu’on ne méritait pas d’être là ».

Sans nommer personne, Benatia a néanmoins précisé qu’il ne s’agit ni des journalistes ni des supporters mais bien de personnes proches du groupe. A ceux là qu’il a qualifié de « guignols », il dit que le match d’hier est la meilleure des réponses.

Le joueur de la Juventus et capitaine de la sélection nationale, a tout de même tenu à finir son discours sur une note positive, exprimant sa fierté et félicitant son équipe pour cette prestation. « On est une génération qui a beaucoup de coeur. On n’est pas les meilleurs du monde mais on a beaucoup de coeur et aujourd’hui on l’a vu. On a vu des joueurs comme Boussoufa qui font 1,50m gagner leurs duels contre des mecs qui font deux mètres. Je le cite parce que c’est le plus ancien mais je pourrais dire tout le monde. On a vu une équipe d’hommes. Je suis triste de sortir de cette compétition. Mais un grand merci à tout notre peuple ».

De qui parlait Benatia ? Cette déclaration aura-t-elle des conséquences ? Le futur nous le dira. En attendant, les lions ont encore un match à jouer contre les grands de l’Espagne. L’occasion de prouver que cette sélection marocaine n’était pas en Russie par hasard et que bien qu'éliminée, elle sort la tête haute.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages