A lire aussi

11-09-2019 10:30

France: Hidalgo et Benmoussa à l’exposition de Hassan Hajjaj

 Anne Hidalgo, maire de la ville de Paris s'est rendu, hier 10 septembre, à l'ambassade du Maroc à…
Rejoignez nous sur :

Ces dernières années, les relations économiques entre le Maroc et ses partenaires d’Afrique subsaharienne se sont développées à un rythme fulgurant. Il ne se passe une semaine sans qu’un grand groupe, voire une PME marocaine n’annonce l’acquisition d’une société, ou l’ouverture d’une filiale en Afrique subsaharienne, en plus des marchés que les entreprises du royaume ne cessent de remporter. Cette dynamique est le fruit d’une orientation «business» que le royaume a radieusement concrétisée sur le terrain, dans un contexte d’absence du Maroc dans les instances décisionnelles africaines sur le plan politique. Mais, à force de développer ses liens économiques avec les pays d’Afrique subsaharienne, le Maroc a fini par trouver la voie qui mène vers son retour dans l’Union africaine (anciennement, OUA) qu'il avait quittée en 1984. La demande de (ré) intégration du Maroc au sein de l’institution panafricaine a incontestablement été le fait marquant des 7 premiers mois de l’année 2016. Ce processus de retour devra être entériné par la Commission de l’UA avant janvier 2017, date du prochain sommet semestriel de la plus haute instance panafricaine. Cette perspective annonce une rentrée riche après les vacances d’été. Entre-temps, le «Cahier Afrique», qui accompagne, semaine après semaine, la fascinante évolution des relations entre le Maroc arbre et ses racines africaines, se permet une pause d’un mois avant de reprendre sa parution dès la première semaine de septembre. En espérant vous revenir en plus grande forme, toute l’équipe vous souhaite de très bonnes vacances !

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages