Imprimer
Affichages : 1652

Voilà près de deux décennies que le groupe saoudien Bugshan est bien implanté sur le marché automobile marocain à travers ses différentes filiales opérant dans les véhicules neufs (Global Engines-Hyundai), la location de voitures (BM Rental) et les pneumatiques (Global Tyres). Pour compléter cet écosystème, le groupe dirigé par Obada Nassereddine a ajouté une nouvelle filiale spécialisée dans l’achat et la vente de voitures neuves et d’occasion, toutes marques et tous types confondus. Le marché du véhicule d’occasion (VO) intéressant de par ses opportunités n’en demeure pas moins miné par les pratiques peu orthodoxes et les points noirs qui en découlent. À ce milieu informel, Global Occaz oppose tout un professionnalisme en proposant des VO à l’origine sûre, sélectionnés et expertisés mais aussi en s’engageant sur la qualité, la transparence et le juste prix. Selon les dires de ses responsables, Global Occaz fera aussi la différence par sa «capacité à expertiser, à estimer et à racheter les véhicules en un temps record». C’est pour tout cela que le groupe a fait appel aux services d’un professionnel du VO en la personne de Hicham Benouna, nommé directeur général de Global Occaz. Au-delà du produit, l’intérêt de ce nouvel opérateur est d’être un «guichet unique» pour les acheteurs leur permettant une offre intégrée qui assure l’accompagnement administratif, le financement et même l’assurance.


Vidéo de la semaine

Ford, le plus futé des chariots de supermarché

Pour certains parents, faire les courses en grande surface peut s’avérer être un calvaire. Et pour cause, les enfants ont souvent tendance à fi ler à vive allure en poussant un caddy. D’où l’ingéniosité de la dernière trouvaille concoctée par Ford et présentée dans cette vidéo. Partant du fait que «le freinage automatique d’urgence permet d’éviter certains accidents ou du moins atténuer les conséquences d’une collision», des ingénieurs de l’Ovale bleu se sont inspirés de ce dispositif pour mettre au point le tout premier «caddie avec freinage automatique». Celui-ci reprend le même principe de fonctionnement en intégrant un capteur capable de détecter les personnes ou objets qui s’approcheraient dangereusement de l’avant du chariot et déclencheraient automatiquement les freins si une collision potentielle était pressentie. Futé le chariot Ford !


Le chiffre

202.600 C’est, en unités, le nombre de véhicules vendus par Seat dans le monde à fi n avril 2019, soit une hausse de 7% par rapport à la même période l’an dernier. Un chiffre intéressant dans le sens où la marque ibérique franchit pour la première fois de son histoire le cap des 200.000 livraisons en quatre mois, dont 51.000 comptabilisées durant le seul mois d’avril. Cette relative performance commerciale ne peut que nourrir les ambitions du petit constructeur affilié au géant Volkswagen qui aspire à devenir un jour «millionnaire » comme la plupart de ses homologues européens. Pour rappel, Seat a écoulé 517.600 véhicules en 2018, passant pour la première fois la barre du demi-million de ventes mondiales.