A lire aussi

13-09-2019 12:00

Vidéo du jour. Gad Elmaleh en direct du lycée Lyautey

La vidéo de l'humoriste casablancais devant son ancien lycée a enflammé la toile. Publiées sur…

Après le Kodiaq qui est encore en phase de lancement mondial (il arrivera au Maroc vers le 4e trimestre 2017), Skoda affiche ses ambitions sur le segment des SUV, en dévoilant le Karoq, futur remplaçant du Yeti. Contrairement à ce dernier, il n’est plus question d’un look de ludospace baroudeur, mais d’une architecture typée SUV dont le coup de crayon l’assimile, ni plus, ni moins à un Kodiaq en réduction. Cela, même si les plus observateurs constateront une forte similitude stylistique avec le cousin espagnol, Seat Ateca.

Cela se voit notamment à travers la nervure droite qui court parallèlement à la ceinture de caisse. Calandre large à barrettes verticales, phares effilés à LED, feux arrière à signature lumineuse en C… les codes du design Skoda sont pleinement respectés! Hasard ou pas, sa longueur de 4,38 mètres s’avère être à un millimètre près celle du Nissan Qashqai, best-seller européen de la catégorie. Le point fort du Karoq réside dans sa beauté intérieure, avec une présentation à la page, une habitabilité arrière supérieure à la moyenne du segment et un coffre géant (521 litres).

Sur le terrain technologique, le petit frère du Kodiaq frappe fort en s’équipant d’un écran tactile 9,2’’ ultra-connecté, du freinage automatique d’urgence, des suspensions pilotées… puis surtout, en étant le premier modèle de Skoda à disposer des compteurs digitaux (façon Virtual Cockpit chez Audi). Enfin, mécaniquement, il sera question des blocs essence (1.0 TSI 115 et 1.5 TSI 150) et diesel (1.6 TDI de 115 ch, 2.0 TDI de 150 et 190 ch) issus de la banque d’organes Volkswagen.


La vidéo de la semaine

New Micra, ou le dépassement de soi

Peu orthodoxe, la dernière vidéo virale réalisée par Nissan en Irlande pour le compte de la nouvelle Micra l’est dans la mesure où elle aborde un thème rarement osé par les publicitaires: celui de l’intimidation dont peut souffrir un enfant dans son quartier. On y voit un garçonnet qui jusqu’à son adolescence sera terrorisé par un voisin plus âgé que lui. Sa petite sœur veut l’aider, mais elle est impuissante. Elle commence alors à pratiquer un sport de combat avec la ferme volonté de pouvoir un jour en découdre avec le voisin provocateur. En fait, l’adolescente star de cette vidéo n’est autre qu’Isabel Lehane, une brillante championne de taekwondo, puisqu’à 15 ans seulement, elle est déjà ceinture noire. L’idée des communicants de Nissan est d’inviter ceux qui verront ce spot à ne pas être bloqués par des idées préconçues et à réfléchir à tout changement pouvant aider des personnes en difficulté. Les images s’achèvent sur cette belle revanche, avec une Micra racée et personnalisée qui symbolise le non-conformisme et le changement. À voir absolument (sur YouTube, tapez: No More Nice Car).


Le chiffre

2 millions C’est tout au moins le nombre de véhicules que devrait atteindre la production de Suzuki en Inde ! Ce volume industriel colossal sera effectivement concrétisé dans deux ans après un investissement de 876 millions de dollars dans la nouvelle usine mise en service en février dernier dans l’état du Gujarat, destinée à produire la dernière génération de la Baleno. Détenue en fonds propres, Suzuki Motors Gujarat pourra ainsi fabriquer jusqu’à 500.000 véhicules par an, en plus des véhicules produits par sa joint-venture locale, Maruti-Suzuki qui, elle, produit plus de 1,5 million de véhicules par an. Au total, les capacités de production de Suzuki en Inde devraient dépasser les 2 millions d’unités (2,25 millions selon les prévisions) à l’horizon 2020-2021, faisant que le constructeur japonais, leader incontesté du marché indien, le restera pour plusieurs années encore.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages