Imprimer
Affichages : 3222

Attention : ces deux clichés de la future Volkswagen Polo ne sont pas officiels, mais juste des photomontages circulant sur la toile. Du coup, c’est avec des pincettes qu’il faudrait les appréhender, non sans leur donner un minimum de crédibilité.

Et pour cause, si le style définitif de la petite VW est assurément déjà figé, mais encore gardé dans le plus grand secret, certains l’ont d’ores et déjà entraperçu d’où l’imagination d’une telle bouille aux détails fortement inspirés de l’Arteon, le coupé-berline qui remplace la CC. Si elle paraît plus grande, la future Polo le sera réellement, Volkswagen ayant déjà annoncé un gabarit aussi grand que celui de l’ultime génération de l’Ibiza, sa cousine espagnole avec qui elle partage la nouvelle plateforme MQB A0. Verra-t-on si la Polo ira, elle aussi, jusqu’à offrir le plus grand coffre du segment (355 l) ? En attendant, le premier constructeur européen et mondial s’est laissé grappiller quelques informations techniques sur ce futur modèle.

On apprend notamment que la Polo, sixième du nom, améliore la qualité d’insonorisation de son habitacle et son contenu technologique, avec outre un écran tactile hyper-connecté (compatible avec Apple CarPlay et Android Auto), la disponibilité d’aides à la conduite de dernière génération tels que le système d’aide au maintien dans la voie de circulation et le freinage automatique d’urgence avec détection des piétons. Il est à noter enfin qu’en attendant sa commercialisation européenne prévue vers la fin 2017 (en 2018 pour le Maroc), la future Volkswagen Polo sera officiellement présentée en septembre prochain à l’occasion du Salon de Francfort.  


La vidéo de la semaine

Quand le Santa Fe de Hyundai défi la neige et le froid de l’Antarctique

Jamais un véhicule n’avait défié le grand froid comme l’a fait le Santa Fe de Hyundai. Emmené par un certain Patrick Bergel qui n’est autre que l’arrière-petit-fils de l’explorateur britannique Ernest Shackleton, un Santa Fe équipé d’un 2.2 l diesel a pourtant réussi l’exploit de traverser l’Antarctique ! Bergel a ainsi effectué un aller-retour entre le glacier d’Union Camp et la base américaine de McMurdo, parcourant ainsi un total d’environ 5.800 km dans des conditions climatiques extrêmes, la température ayant chuté jusqu’à -28°c ! Le tout, avec une vitesse moyenne de 27 km/h et en l’espace de 30 jours. Il est étonnant d’apprendre que le véhicule de l’exploit n’est finalement pas si différent qu’un modèle de série, tant peu de modifications lui ont été apportées. En effet et outre de gros pneus à basse pression qui permettent une meilleure motricité sur la neige, ce Santa Fe a vu son réservoir agrandi, sa garde au sol rehaussée et son moteur adapté pour être compatible avec le «Jet-A1», unique carburant disponible en Antarctique.


Le chiffre

100.000 C’est le volume des ventes déjà totalisées en Europe par la nouvelle C3, 6 mois seulement après son lancement ! Dès lors, ce seuil commercial symbolique devient à la fois, significatif, flatteur et révélateur de la carrière à succès qui se profile pour la nouvelle citadine de Citroën. Cette dernière a même vu ses commandes bondir de 70% sur le premier trimestre 2017. Forcément, la marque aux chevrons s’en félicite, tout en révélant que les clients se sont «portés sur la personnalisation et la technologie, symboles d’un achat coup de cœur», lit-on sur un communiqué. Le même document annonce aussi que près d’1 vente sur 2 est réalisée sur le plus haut niveau de finition (Shine), alors que plus de 60% des C3 vendues sont des versions bi-ton, tandis que plus de 60% des carrosseries reçoivent les Airbump et que dans plus de 30% des ventes, l’option «ambiance intérieure colorée» a été cochée. Bref, un plébiscite pour cette nouvelle C3 qui a déjà raflé plus de 25 récompenses à travers l’Europe.