A lire aussi

23-04-2019 13:02

Drame d’Imlil : ouverture du procès le 2 mai

Le procès du double meurtre terroriste de deux touristes scandinaves, mi-décembre dans les…
Rejoignez nous sur :

Au Maroc et peut-être plus qu’ailleurs, le nom de Picanto est le premier qui vient automatiquement à l’esprit lorsqu’on prononce le mot «Kia». Et pour cause, cette micro-citadine est LE modèle qui a installé la marque coréenne au début des années 2000 jusqu’à en faire le numéro 1 du marché ! Tel était le bilan du marché national de la voiture neuve à fin 2007, exercice durant lequel furent écoulées près de 8.200 véhicules badgés du logo KIA, dont plus de 6.000 portant le nom de Picant ! À l’époque, celle-ci était plébiscitée pour sa bouille sympathique, son moteur frugal et ses tarifs accessibles. Des arguments qu’avance toujours la Picanto, troisième du nom avec en prime, une modernisation à tous les niveaux.

Plus de caractère
Une voiture «séduisante, empreinte de jeunesse et de dynamisme». Ces termes utilisés par le constructeur, ne sont pas là que pour décrire la silhouette de cette micro-citadine. Ils ont été inscrits en grandes lettres sur le cahier des charges soumis aux designers des bureaux de style de Kia en Corée (à Namyang) et en Allemagne (à Francfort). Résultat: la Picanto arbore un look plutôt réussi et en tout cas bien dans l’air du temps. Son regard est beaucoup plus affi rmé que par le passé grâce notamment à ses projecteurs anguleux et sa calandre élargie. Le traitement de la partie arrière évolue peu et reste proche du modèle précédent, à l’exception des blocs de feux qui adoptent une forme en «C». Question dimensions, cette nouvelle mouture affi che toujours une longueur contenue à 3,60 mètres, mais voit son empattement porté à 2,40 mm (+15 mm) grâce à des roues repoussées aux quatre coins. Un détail qui impacte positivement l’habitabilité, tandis que le volume du coffre progresse de 55 litres (à 255 l) et reste extensible via la banquette rabattable.

5 portes et cinq places
Minimaliste, mais plutôt stylée et assez équipée. Voilà comment se présente la nouvelle Picanto à bord où de gros efforts ont été consentis pour améliorer aussi bien la qualité perçue que les détails réels de finition. Le dessin de la planche de bord est marqué par l’horizontalité de ses lignes que viennent contraster des aérateurs verticaux sur les côtés. Le point fort de cette lilliputienne est incontestablement son volume intérieur capable d’accueillir 5 personnes dans un confort plus qu’acceptable et avec un équipement loin d’être spartiate. Sur les deux finitions disponibles (Motion et Active), la première inclut d’office le double airbag, la climatisation, l’autoradio avec commandes au volant et connexions AUX-USB l’allumage automatique des phares, le verrouillage centralisé à distance, les miroirs de courtoisie, les 4 lève-vitres et rétroviseurs électriques ainsi que les projecteurs antibrouillard. Un ordinaire que le second niveau étoffe un peu plus en offrant, entre autres, la régulation automatique de la climatisation, l’interface Bluetooth, une sellerie mi-tissu/mi-similicuir, des jantes alu’ de 14 pouces, des feux de position à LED ou encore des chromes extérieurs.

1 moteur essence, 2 boîtes
Sous le capot, cette micro-citadine fait toujours confiance à un petit bloc essence, en l’occurrence, le 1.0 litre de 67 ch (6 CV fiscaux). Un moteur qui n’avale en moyenne qu’un peu plus de 5 l/100 km et que le nouvel importateur propose avec le choix de la transmission (boîte manuelle ou automatique). Voilà comment l’offre marocaine de la Picanto se décline en trois propositions avec des tarifs allant de 119.900 à 149.900 DH. Un positionnement dans la moyenne de la concurrence dans un segment qui a, certes, perdu du terrain, mais qui reste le ticket d’accès à l’automobile dans un pays où le taux de motorisation est encore faible. Une façon de dire qu’une grande partie de la clientèle marocaine a besoin de ce type de voitures. La Picanto a donc toutes ses chances de séduire, surtout qu’elle revient avec de nouveaux arguments. Reste à le faire savoir….

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages