A lire aussi

10-12-2018 10:15

Finances publiques. Comment en finir avec les inégalités sociales ?

Plusieurs chercheurs nationaux et internationaux se sont penchés, la semaine dernière à Fès, sur…
Rejoignez nous sur :

Le Salon Auto Expo et l’épiphénomène du Black Friday étant derrière nous, ce sont les campagnes promotionnelles en cours jusqu’au 31 décembre qui restent la meilleure occasion pour acquérir un véhicule neuf. Voici ce qu’il faut savoir sur ces fortes remises, prix cassés et autres opérations marketing de fin d’année.

Pour chaque chose, il y a un temps propice ou une période où les conditions sont plus favorables pour concrétiser un projet ou acquérir un bien. Pour l’achat d’une voiture neuve, hormis le Black Friday (4e vendredi du mois de novembre) et le week-end qui s’en suit, deux occasions sont devenues au fil des ans immanquables par les Marocains : l’Auto Expo et la fin d’année. Le Salon casablancais étant une biennale dont la prochaine édition est donc prévue en 2020, le mois de décembre se présente donc comme l’ultime opportunité pour profiter des remises sur le marché du neuf. Une opportunité évidente tant les baisses de prix sont importantes et quasi-généralisées. Et pour cause, ces remises sont, avant toute chose, voulues par les représentants de chaque constructeur automobile et parfois même négociées avec ce dernier.

Une braderie inévitable pour les importateurs et leurs concessionnaires
En fait, ces promos de fin d’année constituent la dernière ligne droite pour les importateurs et leurs concessionnaires pour vendre plus de voitures afin d’améliorer leur chiffre d’affaires et atteindre leur objectif annuel. Pour les importateurs automobiles comme pour leurs équipes commerciales, l’enjeu est crucial : percevoir une prime d’objectifs. Pour certains importateurs, le but est carrément de déstocker massivement car les véhicules encore en stock au 31 décembre peuvent impacter négativement leur résultat net sur leur bilan financier à venir. Ce déstockage devient même forcé, surtout pour les modèles arrivés en fin de cycle de vie et qui sont soit déjà, soit bientôt remplacés. D’ailleurs, les taux des remises accordées varient d’un modèle à l’autre et dépendent souvent des quantités en stocks.

Une baisse de prix quasi-généralisée
Parce qu’elles ont fini par s’ancrer dans la culture consumériste des Marocains, ces promos de fin d’année sont quasiment pratiquées par tous les importateurs d'automobiles. De l’avis des experts, la grande majorité des acheteurs essayent de négocier même lorsque les tarifs sont remisés. Cela, les importateurs l’ont constaté et compris. Du coup, certains proposent autre chose que des remises. Des avantages qui vont de la prime d’assurance offerte à la carte carburant en passant par l’extension de garantie ou même l’entretien inclus sur plusieurs années. Bien entendu et du fait de leurs prestigieux blasons, des marques comme Bentley ou Ferrari n’entrent logiquement pas dans ce jeu. Cela même s’il n’est pas exclu de voir un «petit geste commercial» accordé aux quelques clients qui franchissent le seuil du showroom de la marque au B ailé ou celui du cheval cabré. Pour les autres marques, c’est la grande braderie, y compris du côté des labels haut de gamme.

De la «petite gentillesse» au gros rabais
Il est vrai que les taux pratiqués pour ces rabais sont encore loin de ce que l’on voit dans le prêt-à-porter (-30, -50 ou moins 70%), mais ils peuvent parfois frôler ou dépasser la barre des 20%. En général, le taux des remises varie entre 7 et 12%. Sur des modèles au cœur du marché (segments des citadines et des compactes), ces pourcentages correspondent à un cadeau de 10, 15, 20 ou 25.000 dirhams. Sur les voitures premium, le gain peut être encore plus conséquent. D’ailleurs, certaines ristournes sont spectaculaires à l’image de celles proposées par Smeia sur certains modèles de la gamme BMW, comme le X5 qui offre jusqu’à -130.000 DH de remise ! Les exemples sont légions comme le montre notre sélection de quelques offres parmi les plus intéressantes proposées actuellement. Bref, de bonnes affaires que les acheteurs ne devraient pas manquer, ce qui devrait booster les ventes de tout un secteur. L’an dernier, l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam) avait fait état de 17.908 voitures particulières vendues en décembre, nous verrons si ce chiffre sera ou non dépassé cette année. 

Télécharger le PDF

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages