A lire aussi

10-12-2018 11:55

L’Australie détrône le Qatar et devient premier exportateur mondial de gaz

L’Australie dépasse officiellement la Qatar et devient le premier exportateur mondial de gaz…
Rejoignez nous sur :

L’importateur du n°1 coréen lance la quatrième et nouvelle génération du Santa Fe. Beau, grand, chic et accessible, le grand SUV de Hyundai fait fort à tous les niveaux, en particulier sur les registres du design et des prix. 

Qui peut remettre en cause la popularité du Santa Fe? Né en 2000 et écoulé depuis à plus de 400.000 exemplaires à travers le monde, ce grand SUV est précisément le modèle sur lequel le premier constructeur automobile coréen a bâti toute son image de marque et sa réputation de qualité pour percer sur de gros marchés comme l’Amérique du Nord et l’Europe. Sur le marché marocain, son succès n’est pas en reste puisqu’il se chiffre à plus de 11.000 unités vendues depuis son introduction au début des années 2000! Lancé en 2012 et restylé en 2015, le modèle sortant est d’ailleurs resté très prisé auprès de Hyundai Maroc, même après la révélation de son remplaçant, en mars dernier, lors du Salon de Genève. Une relève assurée au vu des nombreux atouts que présente la 4e génération du Santa Fe, avec en premier lieu un look futuriste et en rupture totale avec son prédécesseur.

Beau comme un proto’
À première vue, cette nouvelle mouture affiche un coup de crayon très audacieux, à tel point qu’elle s’apparente à un concept-car. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un prototype, mais bel et bien du nouveau langage stylistique de Hyundai qui habille les toutes récentes productions de la marque, en particulier les SUV Kona et Nexo. Fort heureusement, le logo au grand H «perdu» au beau milieu de la large calandre dite «en cascade» permet au commun des mortels d’identifier immédiatement le grand SUV de Hyundai. Lignes tendues, flancs nervurés à souhait, signature lumineuse frontale superposée, feux arrière à graphisme en 3D… les designers ont multiplié les effets de style non sans prendre en compte les impératifs techniques. En effet, outre un bilan sécuritaire au top auprès des principaux organismes mondiaux de crash-tests (EuroNCAP, IIHS, ANCAP…), le Santa Fe améliore aussi son rendement aérodynamique (Cx de 0,33). Cela, alors que ses dimensions ont augmenté avec une longueur portée à 4,77 m (+7 cm) et une hauteur culminant à 1,70 m (+1,5 cm).

De gros progrès qualitatifs
Les précieux centimètres glanés en longueur vont essentiellement à l’empattement qui atteint 2,76 m (+6,5 cm). Résultat: le Santa Fe offre encore plus d’espace à ses passagers arrière (+3,8 cm d’espace aux jambes) et s’autorise toujours une troisième rangée de sièges. Celle-ci est escamotable, permettant de préserver la capacité du coffre qui atteint 625 litres en configuration 5 places. L’intérieur dénote surtout des gros progrès réalisés par le géant coréen sur le plan de la qualité, réelle et perçue. Celle-ci saute aux yeux à travers les matériaux utilisés et leur finition comme ce revêtement soft de la planche de bord, mais est également perceptible via le confort des suspensions et de l’isolation sonore. À ce propos, et à titre d’exemple, on apprend que le niveau des bruits à bord a baissé d’un point et demi, passant de 44,5 à 43 décibels.

Encore plus d’équipements
C’est, entre autres, ce que nous avons pu relever lors d’une première prise en main pour relier Casablanca à Rabat. L’occasion d’apprécier le répondant du 2.2 litres CRDi, un diesel suffisant par sa puissance (200 ch), généreux par son couple (440 Nm) et pas gourmand (6 l/100 km en consommation mixte), entre autres, grâce à la boîte automatique à 8 vitesses à laquelle il est strictement associé (au Maroc). Surtout, le nouveau Santa Fe frappe fort sur le registre des équipements tels qu’ils ont été configurés par Hyundai Maroc à travers 4 finitions dites Elegance, Prestige, Premium et Luxe. Ainsi, dès le premier niveau figurent la clim’ automatique, les jantes alu’ 18’’, la boîte à gants réfrigérée, les capteurs de pluie et de luminosité, l’écran tactile 7’’ avec Bluetooth et mirroring (Android Auto/Apple CarPlay), le radar de recul avec caméra ou encore le chargeur sans fil pour smartphone. Le deuxième niveau ajoute les phares antibrouillard, l’éclairage full LED, les rétros rabattables électriquement ainsi que l’accès mains-libres et démarrage sans clé, tandis que le 3e s’embourgeoise avec ses sièges en cuir (et réglages électriques pour le conducteur), ses stores pare-soleil aux vitres arrière et son toit ouvrant panoramique. La finition Luxe va encore plus loin avec ses jantes de 19’’, son hayon de coffre motorisé, son volant chauffant au même titre que ses sièges avant qui sont aussi ventilés. Enfin, cette version a l’apanage de la transmission 4x4 HTRAC, moyennant un surcoût de 16.000 DH. À ce propos, on notera l’excellent positionnement tarifaire du nouveau Santa Fe, qui est (très) accessible dès 359.000 DH et plafonne à 475.000 DH. D’où notre titraille… 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages